Le destin de Tirania repose entre vos mains. Qui serez vous?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Kauko E. S. Locklann, Maitre d'Armes [TERMINÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
démon

Messages : 24
Droks : 90
Date d'inscription : 19/11/2014
Camps : Vous aimeriez en avoir le coeur net, non ?
Age : 39

Qui suis-je?
Age ::
Rang ::
INVENTAIRE ::

MessageSujet: Kauko E. S. Locklann, Maitre d'Armes [TERMINÉ] Jeu 20 Nov - 22:33

Kauko E. S. Locklann

Physionomie
Feat. Ragnard Lodbrok (Travis Fimmel)
 



Kauko est un homme de taille respectable (un bon mètre soixante-seize), et visiblement, ses années d'expérience du combat ont forgé son physique.
Sculpté, même ! Tout en muscles, bien découplés, et agile avec ça ...
Cheveux bruns au sommet du crâne et inexistants sur ses tempes, il les coiffe en une longue tresse qui lui tombe dans le dos. Sa barbe, il ne fait que la raser sporadiquement, mais entretient un bouc raisonnable lui entourant la bouche. Perles, petites tresses, lacets de cuirs ... il aime agrémenter sa capillarité à loisir, et chaque objet qu'il y adjoint signifie quelque chose pour lui.
Ses yeux sont d'un bleu presque turquoise très glaçant. relativement bien enfoncés dans ses orbites sombres, il en ressort un regard tour à tour charmant et menaçant. Dans le feu du combat, il arrive qu'ils perdent leur pigment, devenant noirs, intégralement, masquant presque même la sclérotique. Un effet saisissant pour qui arrive à le voir.
Pour un homme de son âge (37 ans), il en parait presque 10 de moins. Ceci étant, ce n'est ps comme si ce genre de phénomène était rare dans notre monde, n'est-ce pas ?

Signe particulier : il porte un tatouage intégral, mais qui n'est visiblement pas fait d'encre simple. Certaines parties restent toujours apparentes quand d'autres semblent disparaitre, des motifs se font plus clairs et précis quand d'autres s'estompent ... Parfois, ceux-ci semblent rougeoyer sous son armure !

  Mon image

Informations

NOM : Locklann
PRÉNOM : Kauko (Ezekiel Sandro) (on prononce "Ka-ou'ko" en mangeant un peu la liaison entre le "a" et le "ou")
AGE : 37 ans
RACE : Humain hybride Démon
GROUPE : Professeurs et personnel
SEXE / ORIENTATION SEXUELLE : Homme - Bisexuel
POUVOIRS :
  • Résistance Physique Accrue (affections/température/douleur/blessures)

  • Empathie (non contrôlée)

  • Précognition (légère)

  • Déformation Physique (déclenchée par Rituel)

ARME(s) : ... euuuh ...

----------------------------------------------------------------
Derrière votre écran

Prénom/Pseudo: Kaht. Oui, juste Kaht, cherchez pas !
Age: à peine 25 ans
Passions: Les jeux de rôles (Grandeur Nature surtout), l'Art, l'Histoire, l'Imaginaire ...
Comment avez vous découvert le forum ? : Tali. Oui, c'est elle. Lapidez-la à coup de figues molles si vous me trouvez chiant !
Qu'est-ce que vous en pensez ? : visuellement sympa, conceptuellement aussi, par contre pas mal de petits détails qui tachent (navré c'est l'expérience qui parle), comme les petites fautes d'orthographe ou certains graphismes superflus (sur connexion lente ça pique).

Caractère

De part sa nature hybride, Kauko est un homme sanguin. Rarement maitre de ses émotions, il est cependant calme. Calme mais sanguin, c'est antinomique ? Ah, non, non, il est calme. Ce genre de force tranquille, un peu froid même. Calme. Le calme avant la tempête ...
Il reste calme jusqu'à ce que les émotions prennent le dessus, et là, ça ne fait qu'un tour. Ça en fait presque un lunatique. Plus les émotions ambiantes sont fortes, plus il les fait siennes ... (du à son pouvoir d'empathie)

A coté de cela, c'est un bon vivant. Il aime rire, passer de bons moments avec des gens agréables, bien manger, bien boire, bien dormir ... il est un joyeux compagnon pour qui lui offre son amitié et le supporte.

C'est un homme touche-à-tout, très polyvalent, et ce surtout au combat. Il manie la plupart des armes avec maitrise, même si sa préférence va au trio lance-épée-bouclier, qui selon lui reste le plus efficace. Une dague est cependant toujours à portée et la base commune à tout combattant qui souhaite survivre.

Kauko est aussi quelqu'un de faussement humble. Il sait ce qu'il vaut, il se sait très bon. Et souvent même il se croit, non, il se SAIT supérieur. Mais comme personne n'aime être regardé de haut, il se met à la hauteur de tous, et même se rabaisse lui même. Protection ? Hypocrisie ? boaf, il s'en fiche un peu dans le fond.

Malgré cela, il reste foncièrement honnête, préférant se taire plutôt que de mentir, et préférant révéler ses propres faiblesses que de les dissimuler. Honnête parfois à l'excès donc.

Enfin, il est ... plutôt divisé. Soumis aux incursions de son Daemon dans son esprit à l'improviste et aux influences de son ascendance, il ne sait parfois à quel saint (hahaha) se vouer, et se demande si il ne perd pas un peu la boule à l'occasion.

Histoire





Chapitre 1er : Des Origines

Quelque part, il y a bien plus d'un siècle, il y eut un démon qui prit forme humaine pour venir faire des saloperies sur notre plan d'existence. C'est comme ça, c'est ce que font les démons.
Autre chose pour laquelle les démons sont réputés, c'est le sexe. Ou l'amour. Appelez ça comme vous voulez. Toujours est-il que ce démon a bombé la ruche d'une femme, qu'elle s'est retrouvé avec un beau bébé hybride dans le ventre, et qu'elle a du avoir la surprise de sa vie, mauvaise j'imagine, quand le dit bébé est né avec les jolis détails cachés du paternel.
Et ce bébé à vécu. Et a lui-même engrossé une humaine. Ou l'inverse, été engrossé par un humain. Et son descendant idem. Et le suivant ... Et le bébé, issu de ce métissage sur 4 générations ? Elle, cette petite fille qui n'avait pas vraiment les caractéristique démoniaques que l'on retrouve habituellement chez les hybrides, a été nommée Sarah. Sarah Myriam Iasi.

Cette enfant, devenue une magnifique jeune femme courtisée de toutes part, s'est laissée séduire par un jeune seigneur Tyrannian, Sir Merios Locklann, qui la fit convoler en juste noces, elle qui n'était qu'une simple fille de forgeron. Et lorsque qu'elle fut enceinte, elle décida de révéler à son époux, son bel amour, pourquoi elle avait ... ses appétits, ses manières un peu expéditives parfois, bref, en deux mot "hybride démoniaque". Imaginez la tête du père de l'enfant à naitre. Juste une seconde.
Merios mit quelques jours à se remettre de l'émotion. Et quand il en revint, il expliqua à sa douce Sarah que ses ancêtres n'avaient aucune incidence sur ce qui se passait entre eux ce jour, et que l'enfant sera de son sang, et c'est tout ce qui importe.

Ainsi naquit, quelques mois plus tard, un enfant à la peau un peu halée, braillard au possible, et aux yeux d'un bleu peu ordinaire. Son père le nomma Kauko, et sa mère lui offrit son second prénom : Ezekiel. Tradition oblige, le nom de grand-père paternel lui fut adjoint : Sandro.
Kauko Ezekiel Sandro Locklann.

Le jeune garçon vécut une petite enfance relativement paisible, avec un père et une mère aimante. Ce dernier commença vers les 5 ans du garçon à lui enseigner les arts nobles : le combat, les langues (lire, parler, écrire), l'équitation, mais aussi des rudiments de magie (eh oui, art noble).

En grandissant, il devint clair que l'ascendance non-humain de Kauko le rendait plus sanguin et dissipé que la plupart des enfants humains. Son père eut beau se mettre à le punir, à le battre parfois, il en eut vite assez. Malgré un autre enfant de Sarah, une fille prénommée Myriam, il répudia sa femme, et par là même, ses deux enfants.
Kauko avait 9 ans. Sa sœur à peine 4. Il passa immédiatement d'héritier légitime à fils à faire chevalier "tout au mieux". Il se fit un devoir d'assumer la protection de sa sœur de sa mère qui, malgré ses pouvoirs (légers) et son caractère (fille de forgeron et ascendance démoniaque ... tableau), étaient devenues des proies de choix pour une foule de prétendants plus ou moins bien intentionnés. "Femme de confort", commençaient à dire les hommes dans les couloirs de la demeure aussi bien qu'en ville, sur le marché.
Cependant, le jeune homme continua a être entrainé aux arts martiaux, en particulier l'escrime et le maniement de la lance, par la maitre d'armes de son père, Derim Ajarr. Un homme sans douceur qui a aidé à forger le caractère et la force de Kauko.
Ce répit fut de courte durée cependant. A peine deux ans. Sir Locklann ayant repris une autre épouse dans la foulée de la répudiation de Sarah avait déjà deux nouveaux fils en bas âge. Il décida que Kauko était utile, mais ni sa mère ni sa sœur. En vertu de quoi il se mit en tête de les vendre, la première comme esclave et la seconde à un bordel. Malgré les supplications de Sarah, son ex-mari resta inflexible. Les affaires avaient été signées, les commerçants allaient arriver le lendemain.
Il va sans dire que Kauko ne l'accepta pas mieux. Il était prêt à tuer à mains nues son père, et l'aurait fait sur le champ si Derim ne l'avait pas assommé.

Mais Kauko ne se laissa pas faire. Il s'agissait de sa mère et de sa sœur, sans doute plus son sang encore que ce porc qui était son géniteur.
La nuit venue, attendant que la demeure entière se soit assoupie à l'exception de quelques gardes, il subtilisa l'épée de Derim, se fit un baluchon bien garni en passant chaparder aux cuisines, se munit de quelques couteaux et d'une dague, ainsi que d'un arc, à la salle de garde, et le cacha dans un coin. Puis, se faufilant, il s'introduit dans la chambre de Merios. Sa femme dormait avec lui. Leurs enfants avec une nourrice dans une pièce voisine.
Montant précautionneusement sur le lit, il en profita pour se saisir de la dague de son père, cachée sous l'oreiller depuis toujours. C'est le sang lui battant aux tempes, un monstre lui fouillant les entrailles malgré son estomac noué et les bras tremblants qu'il apposa la lame contre la gorge de son géniteur.
Celui-ci se réveilla instantanément. Une petite seconde de flottement s'écoula, tandis que dans ses yeux, Kauko lut qu'il passait tour-à-tour par la panique, puis le soulagement en le reconnaissant, puis le malaise en comprenant ...


- "Jamais je ne te laisserais faire de mal à ma mère, encore moins à ma sœur." Kauko s'étonna lui-même du timbre surréaliste qui venait de s'échapper de sa gorge encore sèche la seconde précédente. Comme si une force lui faisait pousser des ailes.
Et avant que Merios ne fasse le moindre mouvement, d'un ample mouvement, sans doute un peu trop fort, il trancha net la gorge de son père. Une importante quantité de sang gicla tandis que Merios se noyait, la panique revenue dans ses yeux, l'horreur aussi.
Réveillée par les mouvements et le sang qui venait de lui salir le visage, Jelissa émergea. Avant qu'elle n'ait pu se rendre compte de ce qui venait de se passer, Kauko sauta sur elle et trébucha, la faisant choir du lit sous son poids. Quand il se redressa, il fut horrifié : la dague était planté en travers du visage de sa belle-mère. Morte sur le coup.
Kauko s'enfuit immédiatement, prenant garde à ne croiser personne dans les couloirs, et sans se rendre compte du sang qui lui maculait les vêtements, le visage, ...
Quand il atteint enfin la cellule de sa famille, où il réveilla sa mère et sa sœur, il se rendit compte que tout cela, le meurtre et son escapade, n'avait duré que quelques minutes. Cela lui avait paru une éternité, au moins une heure, longue et angoissante.
Sarah ouvrit des yeux immenses en découvrant l'état de son fils. Kauko lui fit signe de se taire, et lui expliqua qu'ils leur fallait fuir au plus vite, et partir le plus loin possible avant le lever du jour.
Sa mère ne demanda rien à son fils, se contentant de s'habiller en vitesse, pendant que son fils emballait quelques affaires pour la route, et qu'elle réveillait Myriam pour la préparer.

Ils partirent ainsi, après avoir récupéré le baluchon et les armes que Kauko avait dissimulé, comme des voleurs, comme des souris. Une fois en ville, Il se débrouilla pour voler une paire de chevaux, et la fille s'enfuit ainsi. Avec la ferme intention de ne jamais se retourner.


Chapitre 2nd : Un Pied dans le Sang ...


Une fois que Sarah sut ce que son fils avait fait, elle chercha à lui apprendre des choses qu'il ne savait pas, et n'aurait sans doute jamais du savoir si tout s'était bien passé pour eux avec leur père. Des secrets magiques. Des secrets de démons.
Durant les quelques années qui suivirent, ils parcoururent les routes, tantôt seuls tout les trois, tantôt au sein de caravanes de voyageurs, de forains, de nomades. Kauko y apprit de nouvelles façons de se battre, des façons de tricher, ou de manipuler sans mentir, mais aussi reçut une formation à la forge, à la confection d'armures et d'objets divers. Sa mère lui apprenait, comme à Myriam, des secrets sur les arts occultes. C'est durant ces années que son pouvoir de Précognition se révéla à lui. Et sa mère lui apprit de quoi il s'agissait, lui en révélant plus sur la nature de ses ancêtres et lui encaissant comment vivre avec ces dons étranges.

Puis vint l'âge où Kauko, 16 ans passés, devenu un véritable homme, du comprendre de nouvelles choses sur la vie. Les sentiments amoureux. Le labeur véritable. Les querelles d'adultes.
Sa sœur devenant femme à ses cotés, attirait le regard des garçons ... et cela ne lui plaisait que rarement, la plupart n'étant pas vraiment des gens de confiance.


C'est à cette époque qu'il commença à combattre dans des arènes. Il se souvenait sans mal de son premier combat en public : il faisait une chaleur atroce en cette saison, la sueur gouttait de son front même sans bouger. La clameur de la foule et la taille de son adversaire, pourtant tout aussi jeune que lui, lui mettait le trac au ventre, comme un monstre lui fouillant les entrailles, comme ... oui, comme cette nuit où il avait tué son père. Cette nuit où son bras avait ôté une vie, puis une autre. Cette nuit où ...
Le coup de son adversaire l'avait surpris dans ses pensées. Son pouvoir de Précognition le réveilla juste à temps pour opposer une parade, mais tellement de justesse, mais le colosse l'envoya immédiatement valdinguer à plusieurs mètres par ce seul coup.
Kauko se remis vite sur pieds, lâchant son bouclier enfoncé et se campant en position de garde, cette fois bien réveillé et concentré sur l'action. Plus vif et agile que son adversaire, et son entrainement avec un Maitre d'arme lui donnant un avantage technique certain, ce combat dut de courte durée, mais d'une intensité comme il n'en avait jamais connu !
Il finit par l'emporter, blessant son adversaire derrière le genou et l'immobilisant d'une clé de bras. C'est alors qu'il entendit clairement les ovations de la maigre mais gagnée foule autour de lui. Une sensation unique et magnifique, un baume au cœur, un réconfort, une chaleur comme jamais il n'en avait ressenti.
Et il continua ainsi. D'abord des fêtes de villages, et des combats de paris entre caravanes nomades. Puis des arènes plus importantes. Il commença a se forger une petite réputation, son pouvoir de précognition lui étant très utile malgré son caractère aléatoire ...


***


Vint bientôt le jour où sa mère rencontra un nouvel amant. Un sérieux, un vrai. Anton Deminski. Un combattant, lui aussi, à la réputation imposante. Ce dernier voulait raccrocher et fonder famille, et les charmes de Sarah lui firent tourner la tête.
Au grand plaisir de Kauko et de sa sœur, l'homme acheta donc une demeure et y épousa Sarah, prenant Myriam comme pupille et offrant à la famille un nouveau foyer.

Mais Kauko ne voulait pas se poser, lui. Il décida de continuer à parcourir les routes et s'en alla, non sans avoir reçu quelques derniers conseils de sa mère, une dernière embrassade de sa sœur adorée, et la promesse d'Anton qu'il veillerait à jamais sur ces deux femmes comme lui-même l'aurait fait.
Les dernières paroles de sa mère pour lui furent :
"Si jamais tu osais t'aventurer à commercer de savoirs avec des démons, sache qu'aucun ne sera jamais digne de parole. Tous chercheront à te duper, sans exception, même les Ajhgars qui pourtant ne mentent jamais. Alors prends soin de toi, mon fils."


Chapitre 3eme : Un Bras à travers l'Interdit ...


Durant ses années d'errance, Kauko parcourut le monde d'arène en arène, accumulant les succès, prenant au passage une ou deux belles dérouillées. Il apprit auprès des meilleurs de nombreuses techniques de combat, à mains nues, à l'arme blanche, à la lance, développa son ambidextrie, sa force, son agilité.
Mais parallèlement, il menait une recherche bien différente. En effet, les secrets que sa mère lui avait révélé à propos des démons et de leur magie avait éveillé en lui une soif de nouer des liens avec ses ancêtres, mais aussi une soif de pouvoir, une soif d'en avoir plus. Il cherchait donc, avec grand soin, des informations sur la manière de pactiser avec eux, des les forcer à monnayer leurs pouvoirs et de se les approprier.
Pour se faire, il monnaya avec respect ses combats, ses victoires, auprès des propriétaires de bibliothèques occultes, nobles et érudits : le prix de ses victoires contre le droit de consulter leurs livres, et si possible d'être guidé dans ses recherches. Il faisait preuve dans cette quête d'une extrême prudence pour ne jamais révéler ses objectifs réels ou manifester un intérêt qui serait jugé malsain.

Ainsi, se souvenant du conseil de sa mère, il chercha les moyens d'entrer en contact avec un Ajhgar. Par sécurité, il voulait commencer avec un démon dont il n'aurait pas à trop se méfier. Du moins, le pensait-il ...
Un soir d'hiver, seul, en pleine campagne avec la neige et le vent pour seuls compagnons, il se mit donc à réaliser le rituel d'Appel. Un simple contact. Un simple échange en toute sécurité, derrières plusieurs couches de protections, un talisman, et de quoi couper court au cas où.
Le contact mit du temps à venir. Mais quand il fut établi, Kauko le sut instantanément. Malgré les fourrures qui le vêtait, il senti un froid intense qui le pénétra jusqu'au plus profond de ses os. Il se sentait paralysé et faible. Il sentit comme si tout espoir avait soudain été arraché de son coeur. Et de la fumée s'épaississant du feu dont la flamme avait tourné au bleu, puis au violacé, s'éleva une voix décharnée, dédoublée, irréelle.

- Ash Gazii Maûrelkh Ahn ? ... Door Dhas Magrahdi ... Door Dehmas Myi Magrahdi ...
Cette voix impressionna Kauko. Il en perdit presque le foi en ses objectifs. Mais il tint le coup, et se débrouilla pour articuler, d'une voix mal assurée :

- Démon ! Je veux juste te parler. Si tu acceptes, tout ira bien. Si tu refuses, repars sans attendre ...
- ... Tu as bien du courage, humain, pour t'adresser ainsi à des forces qui te dépassent,répondit la voix qui usait à présent de la langue de Kauko. Et tandis qu'elle situait enfin son interlocuteur, Kauko put distinguer dans la fumée des formes sinueuses, des yeux rougeoyants en nombre fluctuant, parfois une façon de bouche qui s'apparentait plus a une gueule béante garnie de crocs cherchant à happer l'air d'un sens ou l'autre. De l'amas irréel qu'il contemplait s'élevait aussi des sons non-identifiés. Puis-je connaitre le nom d'un si présomptueux jeune homme ?
- Tu pourrais, si tu me donne le tien en premier.
- ... Mmh, malin, petit corbeau. Nous verrons cela plus tard ... Tu veux converser ? Je te répondrais.

Kauko sourit. Sa patience et son culot payaient enfin. Un démon acceptait d'échanger. Il apprit rapidement qu'il avait bien invoqué un Ajhgar, et qu'il avait beaucoup à lui apprendre.




***

Après leur premier échange, Kauko reproduisit le processus et ses conversations avec l'Ajhgar se firent plus fréquentes. Ils en vinrent même à plaisanter, à l'occasion, sur un propos ou un autre. Le démon lui révéla des secrets ayant trait à l'histoire, à ses ancètres, à la magie, au combat et à la manipulation, aux Anges et aux Démons
Il lui parla aussi des Pactes. Ces échanges avec des êtres extérieurs, Anges ou Démons, serments inaliénables qui liaient par la vie, par l'essence même, deux êtres selon des termes précis. Le seul moyen d'obtenir des pouvoirs qui n'étaient pas les siens.
Après en avoir longuement discuté, ils convinrent de réaliser le pacte du Partage, dont Kauko avait pris connaissance déjà plusieurs années auparavant, et dont la connaissance avait été parfaite avec l'aide du démon. Kauko le considérait presque comme un ami, même si il avait toujours gardé à l'esprit qu'il ne devait se méfier de toute possibilité d'interprétation de ses paroles.

Ce soir d'hiver, deux ans après leur premier contact, dans un cercle de pierres en pleine campagne, Kauko invoqua à nouveau "son" démon. La présence de ce dernier avait donné à l'air une chaleur nouvelle, et un parfum piquant dans l'air. Nul doute que l'Ajhgar était lui aussi enjoué à l'idée du Pacte.
Il fallait à Kauko réduire ses niveaux de sécurité personnels, pour que le démon prenne plus "corps" au sein de notre dimension. Et cela changea la perception de Kauko des choses. Il cru plusieurs fois apercevoir une ombre géante, animale, à la fois félin et oiseau, à la fois inconsistant et volumineux, comme si son âme pouvait s'en saisir mais pas sa main physique ...
Il but d'un breuvage alcoolisé et amer, cracha dans les flammes, sacrifia des animaux qu'il avait amené à cet effet, versant leur sang dans des coupes, dessinant des motifs autour du foyer.
Alimenter le foyer en différentes essences de bois et d'autres matériaux. Verser du sel en motifs par dessus le sang.
Durant tout ce processus, le démon parcourait l'Aether autour de Kauko, psalmodiant dans sa langue les mots que l'humain récitait dans la sienne. La tension de l'air montait d'un cran à chaque étape.
Plonger une main dans le sang noirci, une main dans le sang blanchi. La blanchie dans le feu, la noirci dans un verre de cristal rempli d'eau pure.
Kauko sentit le pouvoir le parcourir. Il remarqua que les sang s'étaient inversés. sur ses mains, et semblaient s'évanouir dans sa peau, ramper le long de ses membres pour le recouvrir ...
Les pieds dans l'épice
C'est à ce moment que Kauko comprit qu'il n'avait pas tout compris. Et qu'il allait le payer cher. Il se sentait paralysé. La sensation du pouvoir s'insinuant en lui était plus intense. Il commençait à éprouver de la douleur. Beaucoup trop de douleur. Il hurla, mais ce n'est pas sa voix qui sortit de sa gorge, mais celle du démon.
Il sentait sa peau s'arracher litérallement de lui-même, de l'extrémité de ses membres, de son visage, de son torse. Il sentait ses os comme s’effriter et se mettre à graviter autour de  leur propre moelle. Il sentait son sang bouillir. La douleur était intenable. Il se sentait partir ...
A cet instant, l'Ajhgar se saisit (comment ?) du visage du jeune homme dans ses ... mains ? Et il lui murmura, avec les voix mêlée de sa mère, sa sœur, et lui-même :
"Alors, mon petit, c'est à présent le moment de décider. Tu met fin au rituel, et tu meurs, ou bien tu vas jusqu'au bout et tu deviens ce que tu souhaitais. Un pointe d'amusement malsain était perceptible dans ces voix. Tu vas devoir maintenant me donner ton nom. Quand au mien, tu l'auras en échange. Il te marquera à jamais, je t'en fais le serment. Maintenant, vas-y. Donne moi ton nom !
Tout à sa douleur, Kauko ne pu réfléchir bien longtemps. Il s'entendit réciter l'ultime phrase du rituel et finit par presque cracher son propre nom, complet, égrainant chacune des syllabes comme si il arrachait au passage ses cordes vocales, comme si chaque syllabe était l'ultime son que sa bouche produirait jamais.

Et soudain, il n'y eu plus rien.
Le néant.
Le vide.
Pas de douleur. Mais pas de physique non plus.
Pas de son ... Quoiqu'au fond de ce néant, l'esprit  oblitéré de Kauko sembla percevoir un rire. Un rire morbide, glaçant, modulé de plusieurs voix tel un écho qui se répond à lui même, une voix ... métallique, graisseuse ...
"Merci, Kauko."

Kauko émergea. Il n'était que douleur. Chaque muscle semblait dur et paralysé par d'intenses courbatures. Chaque centimètre carré de sa peau semblait contusionnée. Son crâne le lançait comme jamais. Malgré tout, il remarqua l'intense brûlure du froid sur sa poitrine et sa joue. Il ouvrit péniblement un oeil, puis l'autre
Il était allongé dans la neige. Autour de lui, gisaient les débris des outils de son rituel. *Merde, ce n'était pas un rêve ...* pensa-t-il. Il se redressa péniblement. tenta de rassembler ses vêtements, sa cape ... et remarqua alors seulement les tatouages aux contours rougeoyants qui recouvraient l'intégralité de ses bras. Ils semblaient en mouvement. Ils semblaient disparaitre et apparaitre sans logique. Ils semblaient ... vivants, pusler au rythme de ses propres battements de cœur. Son coeur.
Il ne remis qu'alors les choses dans l'ordre. Il était vivant. le rituel avait été un succès. Le Partage était une réalité. Et "son" Daemon s'était joué de lui ...

Penaud, déçu, abattu et perclu de douleurs, il rentra en ville, et se coucha, dans l'espoir d'y dormir assez longtemps et avec assez d'alcool pour y noyer sa déception, sa déprime ...
Mais ses nuits comme ses jours ne seraient plus jamais comme avant ...



Chapitre 4eme : Et après ... ?

Les 14 années qui suivirent, Kauko découvrit ses nouveaux pouvoirs, parcouru encore le royaume, participant ça et là à des guerres en tant que mercenaire, vivant de ses victoires de gladiateur, dispensant de temps à autre son savoir ...

Il apprit en repassant par la région où habitaient sa mère et Anton, que leur maison avait brûlé. Incendie criminel. Pas de corps retrouvés, ce qui lui laissa l'espoir que sa famille s'en était sorti et avait fuit. Il ne les a jamais retrouvés.

De plus en plus désireux d'un peu de stabilité dans sa vie, quand le Roi Wilas invita les personnes compétentes à venir se présenter pour former de jeunes soldats, il y vit une opportunité à ne pas louper. Et le voici tapant à la porte de la plus grande académie militaire de cette génération, et se présentant comme Maitre d'Armes, références à l'appui de trois guerres et toute une vie de Combats d'Arènes.

... et maintenant ?

Description des Pouvoirs


De part son ascendance démoniaque et le Pacte qu'il a contracté auprès d'un démon qui n'était pas de son sang, Kauko possède de manière innée et acquise quelques pouvoirs ... plus ou moins désirés et contrôlés.
Le Pacte a écrit:

  • Le Daemon auquel il s'est lié est un Ajhgar nommé Rigel. Ce type de daemon, relativement puissant, a ceci de caractéristique qu'il ne mentent jamais. Mais ils savent ruser sans mentir, comme celui avec lequel Kauko a pactisé. Il lui a promis de lui révéler son nom. Et "que ce nom le marquerait à jamais". Et en effet, son nom est caché au sein du tatouage qu'il porte. Il n'a pas encore réussi à le découvrir.

  • Les Ajhgars sont des Daemons particuliers. Ils aiment observer le monde tourner et y instiller des déséquilibres pour voir comment les mortels vont réagir. Ils aiment dominer par la crainte, par la force détournée, par une franchise et une honnêteté qu'ils ne partagent qu'avec de rares autres daemons. Ils ne se refusent pas cependant de temps en temps une petite échappée dans d'autres mondes pour y semer un chaos digne de ce nom.

  • Le Pacte que Kauko a signé  se nomme "le Partage" et peu se résumer avec les mots : "Le Sang, La Peau, Les Os". Les tatouages qui recouvrent de manière évanescente son corps en forment les termes et les détails les plus infimes, ainsi que des secrets que nul sur Terre ne devrait connaitre ... pour qui sait les lire.
    Par ce rituel, les signataires ne partagent pas le corps du mortel façon possession. Les Ajhgars ne s'y intéressent pas. En revanche, le mortel peut jouir, avec l'expérience, le temps qui s'égraine et la découverte des secrets liés au Pacte, de certains pouvoirs inhérents à la nature même du Daemon. Son sang, résistant aux poisons, maladies et dégénérescence. Sa peau, qui résiste aux impacts, aux tranchant des épées, aux brûlures, aux températures extrêmes ... Ses os, d'une résistance accrue ...
    Voire même, sa forme démonique ...



  • Résistance Physique Accrue : Kauko a découvert pas mal de petits secrets lié à son pacte et à la nature des Ajhgars. Ainsi, il jouit depuis les premières heures de découvertes d'un résistance accrue  aux poisons, maladies et autre affections ("Le Sang"). Cela ne le rends pas immortel, loin de là, mais en effet, mieux armé.
    Il est aussi moins sensible aux températures extrêmes. Pour lui, il fait bon entre 45° et -5°, sans vêtements particuliers. Par contre, il ne ressent plus les différences de températures et ses sens en sont un peu entamés (sensibilité à la pression de l'air notamment, qui joue sur la sensation du mouvement de l'air. En combat, c'est embêtant)

    Second effet kiss-cool, "le Peau". Kauko craint peu les brûlures et les coups d'épées. Elles marquent la peau mais beaucoup moins qu'elles devraient. Assez pour lui avoir permit de survivre a certains combats qu'il aurait perdu sinon.
    Soyons sérieux, cela ne l’empêchera jamais de mourir d'une lance en plein cœur ou d'un brandarçon qui lui tranchera la tête. Disons juste qu'il saigne moins, qu'il cicatrise vite, se brûle peu et encaisse même certains coups qui pourraient lui casser un bras ... mais pas tous, loin de là.

    A fortiori, et en vieillissant (même si il vieillit physiquement bien moins vite qu'il ne devrait), ces phénomènes pourraient s'accentuer. Il a d'ailleurs commencer à mieux résister à la douleur. Ces dernières années, avant de devenir professeur, il a même fait merveille en tant que Gladiateur grâce à ces dons.
    Cependant, la vitesse d'apprentissage des secret a été fortement ralentie par sa méconnaissance des langues, ainsi que son incapacité à lire ce qui est dans son dos ou dans d'autres endroits peu accessibles de son anatomie ... ou simplement des codes et énigmes à résoudre auxquels il n'entends rien ...
    Il espère juste ne pas être tué avant d'avoir découvert le Nom de "son" Daemon.

  • Empathie : Ce pouvoir-ci est un "effet secondaire indésirable" de ses capacités. Très indésirable, et souvent ingérable.
    Pour faire simple, il ressent les émotions des autres, de ceux qu'il croise, avec qui il parle, avec qui il partage un repas, avec qui il se bat. Et même plus que simplement les ressentir (comme ça, ça parait presque cool), il fait siennes ces émotions. Si l'homme qu'il combat se met en colère, il ya fort à parier qu'il se mettra lui aussi en colère, et là, c'est l'escalade. Un autel dressé au culte de la barbarie.
    Imaginez avec l'amour ... une catastrophe. Car, en prime, il "contamine" aussi son entourage avec ses propres émotions. Encore une fois, c'est particulier.

    Heureusement pour lui (et ses relations sociales), ce phénomène est fluctuant. Avec de l'entrainement, il a appris à s'isoler pour laisser passer les crises, et à tenter de désamorcer au plus vite les situations où cela pourrait s'envenimer.
    Mais peine perdue, il n'arrive toujours pas à maitriser ce pouvoir. Il cherche à se faire une façade impénétrable et mystérieuse, mais ça tient rarement dans le temps.

  • Précognition : Ce pouvoir est un peu un "double fil du rasoir" sur lequel Kauko marche. Car, oui, il voit l'avenir.
    Poop, poop, poop, on se calme. Il voit un avenir PROBABLE, tout au plus quelques SECONDES à l'avance.
    Non seulement, c'est assez peu précis (ça peut sauver les miches de sauter du bon côté pour esquiver un coup de hache, mais à part ça ...), mais en plus, cela lui créé une sorte de "flou artistique" bien dégueulasse qui lui pourrit les sens, à ne plus savoir ce qui arrive à l'instant T et ce qui n'est pas encore arrivé.
    Il a appris à ne déclencher de pouvoir que dans des situations très précises, ou à la laisser en "roue libre" dans ses instants de vidage d'esprit. Mais effectivement, c'est assez déroutant. Il finit les phrases des autres avant eux-même, semble toujours prêt une seconde avant les autres, ... mais se défends aussi avant qu'un coup soit donné, ou coupe les gens avant même qu'ils disent/fassent ce qu'ils avaient prévus. Socialement, c'est particulier.

    Cependant, ce pouvoir a des défauts plus intenses. Les "Crises" et les "Vides". Lors des premières, en plus d'une accentuation du pouvoir (allongement du temps de précognition, pouvant aller jusqu'à plusieurs heures d'avance, précision des visions et perturbation de la réalité perçue en fonction des visions), il est victimes de terribles migraines et douleurs physiques. Pour quelqu'un qui part ailleurs résiste bien à la douleur, c'est déstabilisant.
    Les Vides sont l'inverse. Une absence totale et involontaire de la précognition. Et quand on a prit l'habitude de s'en servir, c'est un peu comme si on se rendait compte en plein milieu d'un combat qu'il nous manque un bras.

  • Déformation Physique : Le texte du Pacte est adjoint de celui d'un Rituel important dans celui-ci : l'Eveil. Pour le moment, Kauko ne l'a pas déchiffré du tout, il en connait juste un mot ou deux, et n'a compris qu'une part des tenants et aboutissants.
    En gros, il s'agirait d'une révélation, sans doute violente, mais potentiellement temporaire (apparemment, il y aurait un clause de "retour au sommeil"), de la nature de son ascendance génétique (démoniaque), adjointe de celle de "son" Daemon.

    Des muscles démesurés, membres et squelette assorti, des ailes de plumes noires de taille impressionnante, une gueule garnie de crocs, des cornes, une queue fourchue, des sabots ou des pattes animales  ... ? Même lui ne sait pas trop à quoi il ressemblerait après l'Eveil. Et les images que ses visions hallucinées ont pu lui distiller n'ont rien pour le rassurer, mais ont ce petit on-ne-sait-quoi d'attrayant. Oui, c'est ça, l'attrait du diable ...

(c) fiche créée par rits-u sur libre graph


Dernière édition par Kauko Locklann le Lun 24 Nov - 11:33, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Kauko E. S. Locklann, Maitre d'Armes [TERMINÉ] Ven 21 Nov - 14:45

Hello, Hello et bienvenu à toi, nouveau p'tit kiwi de Tali ! Alors :


  • Dans un premier temps j'ai vraiment pas grand chose à dire en ce qui concerne l'orthographe, la syntaxe et la grammaire. Il y a très peu de faute voire même pas du tout -faudrait que je relise pour en être complètement sûr- mais s'il y en a elles ne sont que minimes.
  • Ensuite, j'ai cru comprendre que ton personnage est comme un "surhomme" du fait qu'il soit hybride mais aussi qu'il aurait obtenu certains de ses pouvoirs grâce à un pacte avec un démon -j'imagine que comme tu n'as pas encore fini la présentation, tu vas en parler dans l'histoire- Il faudra développer tout ça, ça semble intéressant à savoir.
  • Enfin, un style clair et agréable à lire, on peut dire que tu vas vraiment droit au but, ton texte n'est pas lourd et on ne perd pas le fil. -Et franchement merci d'avoir mis en gras et souligné chaque spécificités du caractère du personnage-


Donc en bref, pour l'instant tout m'a l'air bien parti pour que ta fiche soit directement acceptée, après la seule chose qui me laisse un peu sceptique c'est le choix de l'avatar qui est plutôt dans l'ordre du réaliste mais ça, je préfère attendre le jugement de Tali. Sur ce, bonne continuation à toi et au plaisir de débuter un rp entre nos deux personnages ! :)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
vampire

Messages : 265
Droks : 462
Date d'inscription : 02/03/2014
Camps : Dyamar
Double-Compte : Dorian et Aheshke sont skyzophrène avec moi
Age : 20

Qui suis-je?
Age ::
Rang ::
INVENTAIRE ::

MessageSujet: Re: Kauko E. S. Locklann, Maitre d'Armes [TERMINÉ] Ven 21 Nov - 18:35

*ne pas dire Andros, ne pas dire Andros, ne pas baver sur le prof, ne pas baver sur le prof, non ne pas baver ni dire Andros*

Bon, l'incroyable fondatrice (oui mes chevilles vont bien) vient te souhaiter la bienvenue (je parle même de moi à la troisième personne)
De plus je valide l'avatar (non non absolument pas parce que c'est Ragnar ) car plus sérieusement, c'est un avatar semi-réalisme donc ça passe c:

Miss Cirthoune a tout dis donc voila j'ai rien à ajouter mise à pars que quand tu seras validé je veux un rp

_________________________________
   
   
   
Anariel Va Fae -
All men must die
But we are women

   @LADY

Everybody wants to rule the world:
 


Dernière édition par Talijalan Lajak Khaleesi le Sam 22 Nov - 1:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dyvtalnia-academy.forumactif.org
avatar
démon

Messages : 24
Droks : 90
Date d'inscription : 19/11/2014
Camps : Vous aimeriez en avoir le coeur net, non ?
Age : 39

Qui suis-je?
Age ::
Rang ::
INVENTAIRE ::

MessageSujet: Re: Kauko E. S. Locklann, Maitre d'Armes [TERMINÉ] Ven 21 Nov - 19:05

Hello, merci pour l'accueil chaleureux ^^

Merci aussi pour les compliments, même si je ne suis pas certain d'être parfait niveau langue. D'ailleurs, je pense, Cirth, que tu peux remarquer que mon style s'alourdit quelques peu quand je narre des histoires.

Concernant l'avatar, voilà, c'est dit ^^ (j'ai toshopé pour que ce soit pas un réaliiiisteuh :p)

Concernant le coté "surhomme", justement, il n'en est rien : il est dilué de démon par 5 générations, et du coup n'a que de maigres pouvoirs (Empathie et Précognition) qui sont parfois plus un handicap qu'une aide. D'où sa volonté depuis toujours d'être plus fort, compétent, polyvalent et doué, pour ne jamais faillir. Perfectionniste le bonhomme.
En revanche, en effet, la Partage lui a octroyé des pouvoirs bien plus bourrins, mais encore une fois limités (l'un par l'expérience, le second par un sceau que seul le Rituel de l'Eveil peut briser, et il ne pourra pas le réaliser seul).
Donc, un surhomme, ouais, si tu veux, mais franchement, pas grosbill XD

Bon, je vais retrousser mes manches, je termine mon histoire d'ici dimanche je pense, et roule ma poule.
Et puis il faudra bien que je me motive vu que je sens que je vais être très sollicité en RP dès le démarrage :p
(Non Tali, je te vises pas du tout)

_________________________________
__________________________________________________________________________
Narration(#e9c9b1)
- Paroles (#df6d14) *Pensées (#df6d14)*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
humain

Messages : 150
Droks : 133
Date d'inscription : 18/10/2014
Camps : Dyamar
Age : 28

Qui suis-je?
Age :: 26 hivers
Rang :: Garde du Corps de Talie
INVENTAIRE ::

MessageSujet: Re: Kauko E. S. Locklann, Maitre d'Armes [TERMINÉ] Ven 21 Nov - 19:57

Bienvenue à toi Kaht. Si tu finis ton historie pour dimanche ça veut dire qu'on te voit pas en ville avant un moment ça ? Razz Bref ça me fait plaisir de te lire, et j'attends la suite avec impatience du coup ;)
Et j'espère également un RP avec toi un de ces quatre, on a jamais fait de JdR alors autant commencer par là ^^

_________________________________
COULEURS DES DIALOGUES:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
démon

Messages : 24
Droks : 90
Date d'inscription : 19/11/2014
Camps : Vous aimeriez en avoir le coeur net, non ?
Age : 39

Qui suis-je?
Age ::
Rang ::
INVENTAIRE ::

MessageSujet: Re: Kauko E. S. Locklann, Maitre d'Armes [TERMINÉ] Lun 24 Nov - 2:29

Et voilà ! ok, j'ai mis du temps aujourd'hui, mais au moins la fifiche est terminée (en fait, juste une image à rajouter pour finir :p)

J'espère que ça vous plaira. J'ai volontairement laissé du flou sur la dernière partie pour me laisser le loisir de développer plus tard dans d'éventuelles chroniques. Et de choisir si je met Sarah et Myriam (et Anton) en prédef' ou non.

_________________________________
__________________________________________________________________________
Narration(#e9c9b1)
- Paroles (#df6d14) *Pensées (#df6d14)*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire

Messages : 265
Droks : 462
Date d'inscription : 02/03/2014
Camps : Dyamar
Double-Compte : Dorian et Aheshke sont skyzophrène avec moi
Age : 20

Qui suis-je?
Age ::
Rang ::
INVENTAIRE ::

MessageSujet: Re: Kauko E. S. Locklann, Maitre d'Armes [TERMINÉ] Lun 24 Nov - 7:01

En forme et de bonne humeur dès le matin, me voici me voila!

Alors, je n'ai rien à redire sur ta fiche, tout tient la route. Si un truc cloche je pense qu'une demoiselle du staff te le fera savoir :3

Je ne peux cependant pas te valider à cause d'un petit detail ^^" en effet, c'est Wilas, roi de Tirania qui lance un appel pour recruter les professeurs. Change ce petit truc et je pourrais te valider :3

_________________________________
   
   
   
Anariel Va Fae -
All men must die
But we are women

   @LADY

Everybody wants to rule the world:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dyvtalnia-academy.forumactif.org
avatar
démon

Messages : 24
Droks : 90
Date d'inscription : 19/11/2014
Camps : Vous aimeriez en avoir le coeur net, non ?
Age : 39

Qui suis-je?
Age ::
Rang ::
INVENTAIRE ::

MessageSujet: Re: Kauko E. S. Locklann, Maitre d'Armes [TERMINÉ] Lun 24 Nov - 11:38

Done

_________________________________
__________________________________________________________________________
Narration(#e9c9b1)
- Paroles (#df6d14) *Pensées (#df6d14)*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire

Messages : 265
Droks : 462
Date d'inscription : 02/03/2014
Camps : Dyamar
Double-Compte : Dorian et Aheshke sont skyzophrène avec moi
Age : 20

Qui suis-je?
Age ::
Rang ::
INVENTAIRE ::

MessageSujet: Re: Kauko E. S. Locklann, Maitre d'Armes [TERMINÉ] Lun 24 Nov - 18:56

Bon toutes les modifications demandées on était faites! Donc je te déclare officiellement Validée





Bienvenue dans la bataille!





Maintenant que tu es validé, je t'invite à venir te faire un journal ici où tu pourras répertorié les liens que tu as avec les autres personnages, tes rp's en cours ect...
Tu peux aussi aller faire des demandes de rp's la
Comme tu pourras le voir, nous somme en plein dans la préparation de l’événement donc vient t'inscrire par ici
Et puis, n'hésite pas à venir jouer avec nous et tout par la!

Bon jeu parmi nous, et que Dyvtale veille sur toi!





_________________________________
   
   
   
Anariel Va Fae -
All men must die
But we are women

   @LADY

Everybody wants to rule the world:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dyvtalnia-academy.forumactif.org

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Kauko E. S. Locklann, Maitre d'Armes [TERMINÉ]

Revenir en haut Aller en bas

Kauko E. S. Locklann, Maitre d'Armes [TERMINÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Maethor chez le Maître d'Armes
» Zéphir, votre maitre d'arme chéri!!
» Maitre d'Armes - Averna Severs
» Chez Eäràr, maître d'arme.
» Costumes / couture ...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dyvtalnia Academy ::  :: Présentations :: Présentations Validées-