Le destin de Tirania repose entre vos mains. Qui serez vous?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

INTRIGUE - LE TOURNOIS DE DYVSLAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
avatar
lycans

Messages : 138
Droks : 261
Date d'inscription : 06/03/2014

Qui suis-je?
Age ::
Rang ::
INVENTAIRE ::

MessageSujet: Re: INTRIGUE - LE TOURNOIS DE DYVSLAN Mer 21 Jan - 12:34

Pour une raison dont j'ignorais, tout les participant au tournois dont moi étaient téléporter dans l'arène encercler par des esakams. Sans compter qu'il avait cette voix sombre et inquiétante qui avait résonner dans l'arène à croire que, le chef s'était déplacer uniquement pour montré de quoi il serait capable mais aussi, pour accomplir un objectif. Cela dit, c'était aussi un excellente occasion pour soutiré des information que, je voulais tant avoir depuis ce jour-la. J'étais prêt à les arracher de force même si, il faut faire couler le sang et ces informations allaient être payer par le sang. Bien que, beaucoup d'esakam nous avaient encerclé, je laissais mes pulsion de mon loup intérieure sortir au grand jour. Ce n'était pas, le jour de pleines lune mais, c'était suffisant pour laisser mon excitation grimper en moi au point de me posséder. Mes pupilles de Lycan firent leur apparition et le bâton que, j'avais dans ma main allait être l'arme du massacre, je m'étais mis à marcher avec un sourire sauvage au lèvre, le premier esakam en face allait être ma première victime. Il se jeta sur moi couteau en main, ce pauvre gars ne se douter pas ce qu'il allait lui arrivé bien qu'il se jeta sur moi. Je le repoussais avec un violant coup de bâton sur sa mains armée avant d'enchaîner un autre coup au niveau des cotes.

A cette instant là, pendant qu'il titubait face au coup que je lui portais sauvagement. Je me mis à sa portée en l'attrapant par le cou en le soulevant du sol, je lui parlais sur ton froid, sauvage et enragée.

-Ou ce trouve les lycans corrompue ?! Ou est Croc noir !?

Bien que, mon étreinte sur le cou de celui-ci était trop forte dont je l'empêchais de respirais mais, il réussi à sortir que, quelque mots à mon égard.

-Crève...clébard...

-Oeil pour oeil, dent pour dent , mal pour mal.

Sur ces mots là, je le jetais sur le sol avant de planter mon bâton dans la tempe de celui-ci en le tuant net. Je retirais le bâton du crâne avant de me dirigeais vers un autre mais, Une boule de feu se dirigeais vers moi qui attira mon attention avant que, je jette mon bâton de combat dessus. La boules de feu avait réduit en cendre mon arme avant de voir la personne qui avait jeter le projectile. C'était le gars de tout à l'heure celui qui avait mis feu aux tenue de Talie et compagnie. Je le fixais avec mes pupilles de lycan remplie de bestialité même si, je ne pouvais pas me transformer, je pouvais quand même mettre en pièce ce type pour les actes qu'il avait commis et le questionner de ce qu'il sait.

Soit je foncer sur lui à pleins vitesse avant de lui mettre mon poing à la figure , soit je concentré un boule électrique et j'attendais le bon moment pour lui envoyer.

Choix 1 : Foncer sur Dereck en lui mettant un coup.
Choix 2 : Foncer sur Dereck en chargeant sa magie électrique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 71
Droks : 102
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: INTRIGUE - LE TOURNOIS DE DYVSLAN Mer 21 Jan - 12:34

Le membre 'Nyroc Wolfen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Deux choix ' : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

MessageSujet: Re: INTRIGUE - LE TOURNOIS DE DYVSLAN Jeu 22 Jan - 16:57



« Le tournoi de Dyslan»



J'étais déjà en train de me barrer de l'arène quand les cris des habitants claquèrent comme un fouet à mes oreilles. Ce bordel était vraiment insoutenable pour mon ouïe développé, encore plus pour celle de mon dragon. Celui-ci tournoyait dans le ciel, essayant de repérer une sortie facilement accessible. Qui bien sur dans le chaos présent était strictement impossible à dénicher.
Yumigin tournait au dessus de ma tête et autour de mon corps, frappant ceux qui avaient le malheur de se trouver sur mon chemin. L'excitation du combat ne me fit pas remarquer que la plupart des civils étaient en train d'être évacués.
Je fermais les yeux d'un coup, Helgrind m'appelait en urgence mais je ne comprenais pas ce qu'il disait. Un vertige me prit alors que j'ouvrais mes paupières. Où étais-je? Du sable, des silhouettes, Helgrind dérrière moi, m'entourant de son corps, la queue devant moi et les crocs sortit.
L'arène.

J'avais été téléporté. Je passais rapidement ma main sur mon visage, histoire d'enlever le tournis toujours présent. Ma main se posa à plat sur la queue écailleuse par dessus laquelle je sautais, tranchant la première chose qui passait à ma portée. Bras. Esakam. No problème.

Autour de moi, tous se ruaient chacun sur son adversaire. Ce bordel pas possible m'empêchait de distinguer clairement ceux que je connaissais. Mais lorsqu'un grognement retentit à mes côtés et qu'un jet de feu tellement chaud qu'il avait pris une teinte bleuté, passa à droite de ma tête, je devinais qu'il y avait au moins une personne qui ne m'était pas inconnu. Peut-être même que je l'appréciais. Hm... peu de chance, la seule personne que j'apprécie un minimum était un loup magicien stupide que ma bêbète à écaille aimait bien. Curieux.
.... Attends, c'est quoi ça là-bas?
Ah, tout à coup je compris pourquoi mon lézard avait vomi son feu brûlant. Un cadavre calciné d'esakam qui quand son coeur battait encore s'était un peu trop rapproché. D'un blond. D'un loup.

-Nyr..?

Je n'eux même pas le temps de finir ma phrase. Une mitraillette de coups s'abattait désormais sur mon corps sans protection et sur mon sabre toujours armé à ma main droite. Combien sont-ils?
Mon regard vairon filtra entre les formes autour de moi. Quatre, cinq tout au plus. Un mouvement de lame transversale, une rotation du pied droit et la dague contenu par la garde de mon katana, enfoncé au plus profond d'une orbite eurent raison de la plupart. Quand je pûs enfin y voir clair, c'est un esakam qui semblait beaucoup plus puissant que ses compagnons qui se tenait face à moi, du sang sur le corps et un sourire machiavélique plaqué sur ses lèvres déformées.

A ce moment, il ne me restais que deux choix.

-1, M'occuper de celui-la.
-2, Retrouver Helgrind qui avait littéralement disparu, quit à fuir le champs de bataille.

Je déteste ce genre de choix. L'adrénaline ne faisait que croître dans mes veines alors que l'envahisseur se rapprochait.

Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 71
Droks : 102
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: INTRIGUE - LE TOURNOIS DE DYVSLAN Jeu 22 Jan - 16:57

Le membre 'Jeni D. Yumi' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Deux choix ' : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire

Messages : 155
Droks : 200
Date d'inscription : 16/03/2014
Camps : Esakam
Double-Compte : Talijalan et Aheshke

Qui suis-je?
Age :: 28 ans
Rang :: Batard de Estelan, professeur de Litterature
INVENTAIRE ::

MessageSujet: Re: INTRIGUE - LE TOURNOIS DE DYVSLAN Sam 24 Jan - 17:18





Le tournoi de Dyvslan !





A deux contres les rebelles, ils n'allaient pas tenir bien longtemps. Dorian ne savait pas si ses compagnons autour de l'arène subissaient les mêmes assaut mais s'en fichait bien. La seule chose qui l'importait maintenant c'était sa sécurité et celle de Camille, il en avait rien à carrer des autres. Il n'allait pas mettre sa vie en danger pour des gens qu'il méprisait au plus haut point. Achevant un dernier Rebelle il détourna son attention sur Camille qui était dos à lui.

-Crois moi ils sont bien occupés à l'intérieur et je crois qu'il est préférable pour nous que nous n'y soyons pas, cependant ils sont trop nombreux on doit se replier

Mais le temps qu'il s'adresse à sa douce, un rebelle s'était jeté sur lui et le bâtard eut simplement le temps de se protéger avec son bras. La lame lui entailla le bras et l'obligea à lâcher son épée tandis qu'il étouffa un crie. Un grognement passa entre ses lèvres et détachant son dos de celui de la belle dragonnière, ses mains se mirent à chauffer avant qu'il ne lance une gerbe de feu sur celui qui avait osé le blesser. Bande d'amateur. Un sourire sombre et mesquin se dessina sur les lèvres du professeur de littérature dont les mains se transformaient lentement en griffes noir alors que ses yeux viraient au rouge sanglant.

Déstabilisés, les rebelles commencèrent à reculer en se demandant à quel monstre ils avaient à faire. Bientôt l'image effrayante du bâtard fut renforcée par l'apparition de deux ailes noires qui déchirèrent la chemise de Dorian en même temps que sa peau au niveau des omoplates dévoilant par la même occasion de nombreux symboles, arabesque et autres motifs étranges sur la peau du démon.

-Alors qui veux jouer maintenant ? Lança le professeur en achevant sa transformation avec l'apparition de deux cornes de démon sur sa tête



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

MessageSujet: Re: INTRIGUE - LE TOURNOIS DE DYVSLAN Lun 26 Jan - 20:58

    || Prendre de la hauteur.

    Il n'y avait pas plus frustrant que de voir une vague montante se ruer sur vous. Et Camille, tenant encore la garde de l'Eden entre ses mains de sa force de jeune femme, ne jouerait pas les malignes en disant dans un sourire satisfait que ça lui était égal. Il fallait se rendre à l'évidence ; c'était très mal parti, et pour elle et pour Dorian, ainsi que pour le reste de la garde. Les adversaires affluaient et, parant, contrant, attaquant, la brune se débarrassait de ceux sur son chemin comme elle pouvait en tentant de ne pas s'éloigner de son amant, malgré son souffle court alourdissant sa poitrine, comme par peur de se retrouver en situation désastreuse sans lui. Elle ne devait pas le perdre de vue. Si la garde se retrouvait diviser, s'il y avait des failles dans la formation, ils sauraient passer au travers et le bouclier autour de l'arène que formaient les gardes se briserait tout bonnement. Le démon se débarrassa de ce qui semblait être le dernier de la vague qui avait déferlé sur eux avant de lui adresser la parole :

    -Crois moi ils sont bien occupés à l'intérieur et je crois qu'il est préférable pour nous que nous n'y soyons pas, cependant ils sont trop nombreux on doit se replier.

    A peine eut-il le temps de finir de sa phrase que déjà un agresseur s'en prenait à nouveau à lui. La lame siffla dans l'air et, tournant la tête, Camille eu tout juste le temps d'observer, plus loin qu'elle ne l'aurait cru, comme si le terrain s'était allongé, ou bien qu'ils avaient été éloignés par la nouvelle vague, ce métal froid fendre la peau du bras de Dorian. Elle perçut le sang qui s'en échappait et, sans trop comprendre pourquoi, certainement par une sorte d'empathie, sentit le goût qui se répandit dans sa bouche, collant contre ses papilles et son palais. Un son de course la tira de sa surprise, ses yeux grands ouverts se fichant sur l'adversaire qui s'élançait vers elle alors qu'elle se tourna encore. Le poids de l'armure la gêna grandement et, dans un hurlement tel la déferlante de la rage d'un lion, elle brisa la garde de celui qui s'était posé devant elle, dissociant sa tête du reste de son corps. C'en était trop. Elle n'était pas là pour jouer les chairs à canon pendant que les autres dans l’arène jouaient à la gue-guerre. Dorian avait dit qu'ils étaient déjà bien occupés mais, le regard se glaçant dans sa colère, elle songeait qu'ils seraient plus nombreux et que leur incompétence serait abomination s'ils n'étaient pas capable de tenir l'arène depuis l'intérieur, véritable forteresse.

    Abelziel, qui jusque là n'avait pu aider sa tendre protégée qu'en jouant de sa mâchoire puissante sur les adversaires, finit par balayer autour d'elle d'un grand coup de queue, la gueule grande ouverte comme menace à ceux qui oseraient encore approcher. Mais bien évidemment, il risquait plus gros qu'il ne devait le penser. Et bientôt des flèches strièrent les cieux, avant de retombé en nuée sur le sol. La dragonnière se courba vers l'avant, libérant ses mains de l'Eden pour courir s'abriter près de l'imposante créature donc les écailles ne craignaient bien heureusement pas tant les flèches que la peau humaine. Il fallait retrouver Dorian. Car oui, en jetant son regard autour d'elle, elle constata que celui-ci avait disparu de la zone et, préoccupée, elle s'avoua que sans lui, elle ne ferait certainement pas long feu. Il fallait regrouper à nouveau la garde, ou demander du renfort. Tenir la position était impossible, et se replier permettrait aux assaillants d'attaquer dans le dos. Elle grimpa sur le dragon dont la langue sifflait à travers ses crocs et ordonna d'un ton sec, dans la précipitation des événements, à celui-ci de s'envoler. Depuis les cieux, elle saurait juger de la situation, tout du moins elle l'espérait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
dragonnier

Messages : 20
Droks : 14
Date d'inscription : 26/12/2014
Camps : Neutre
Double-Compte : Aucun
Age : 32

Qui suis-je?
Age :: 30
Rang :: Voleur
INVENTAIRE ::

MessageSujet: Re: INTRIGUE - LE TOURNOIS DE DYVSLAN Mer 28 Jan - 15:38

La bataille faisait rage, en bas... Mneiko, toujours juchée sur Hel'Tuin, se décida. Elle n'avait aucun intérêt a se meler a la bataille, ni aucun envie. Après avoir pesé le pour et le contre, elle décida donc de faire cavalier seul et de taper sur tout ce qui s'opposerai a elle dans la réalisation de son objectif.  Elle jaugea ses chances de parvenir a rentrer pour dépouiller les gens dans la panique, et les estima relativement faible, mais  sa décision était prise. D'un mouvement de cuisse, les pieds calés dans les deux écailles qui lui servaient d'étriers, elle indiqua a Hel'Tuin de se diriger vers les civils qui fuyaient, les faire chuter et les voler seraient un jeu d'enfant... la dragonne saurait ou et quand la récuperer a chaque fois.


Les hurlements des civils se mêlaient de façon atroce au cris barbares des rebelles qui chargeaient, et au dessus de l'arène, une sorte de buée sombre s'était formée. Fronçant un sourcil, elle se demanda ce qui se passait, lorsqu'elle senti Hel'Tuin tressaillir. La dragonne était souvent nerveuse en présence d'autres dragons, de part sa différence, mais aussi parce qu'elle était bien trop proche d'une humaine que ne le permettait sa race d'ordinaire. Mneiko était sa sœur, son amie, de son sang.

Soudain, en un piqué majestueux, laissant a peine a Mneiko le temps de raffermir son assise, la dragonne fonça sur une escouade de rebelle et les chargea.
Mneiko hurla, prise complètement au dépourvu par l'attitude de la bête.
- MAIS QU'EST CE QUE TU FAIS, IMBÉCILE DE DRAGONNE!!

En guise de réponse, Hel'Tuin envoya un jet de vapeur brûlante sur le groupe d'hommes a terre, et repris son envol.
En riposte, une salve de flèches arriva sur elles, esquivée a la dernière seconde par un coup de genou de Mneiko dans le flanc de la créature.
- MAIS CA VA PAS LA TÊTE? DEPUIS QUAND TU PRENDS DES INITIATIVES COMME CA?

Semblant ignorer les vociférations de sa passagère, Hel'Tuin amorça un virage et revint sur les assaillants, forçant Mneiko a sortir sa sarbacane de son fourreau pour se défendre contre les assaillants qui semblaient avoir été pris pour cible par la dragonne.

Elle choisi ses fléchettes engourdissantes, non létales, mais a effet très rapide, et relativement long, pour empêcher les rebelles de lui tirer dessus. Comment pouvaient ils reconnaître une des leurs qui ne l'étaient pas.
un grondement sourd semblait s'amplifier, et venir de l’amphithéâtre. Mneiko rentra peu a peu dans le combat, ses muscles se raidirent, et le plaisir malsain de la bataille rentra dans ses veines.
A coup de crocs et de vapeur Hel'Tuin entamait sauvagement les rangs des rebelles, Mneiko avait sorti sa dague et tranchait ce qu'elle pouvait. Des civils en fuite se faisait rattraper par les hommes armés, les corps commençaient a joncher le sol...

La dragonne émit un sifflement caractéristique: dragon puissant en approche.


CHOIX 1: Mneiko et Hel'Tuin rencontrent Camille et Abelziel
CHOIX 2: Mneiko se fait toucher par une flèche et seule Hel'Tuin croise Camille en vol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 71
Droks : 102
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: INTRIGUE - LE TOURNOIS DE DYVSLAN Mer 28 Jan - 15:38

Le membre 'Mneiko Skarzagher' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Deux choix ' : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ange

Messages : 28
Droks : 27
Date d'inscription : 15/08/2014
Camps : Rebelle
Double-Compte : Dorian et Talie

MessageSujet: Re: INTRIGUE - LE TOURNOIS DE DYVSLAN Dim 1 Fév - 15:20




Le tournoi de Dyvslan !





Le tournoi de Dyvslan, en voilà une idée bien idiote. Le tournoi de Dyvslan, ou comment bien jeter l'argent par les fenêtres ni plus ni moins. Voilà des siècles que ce tournoi existait et que c'était toujours la même chose, des droks et des droks foutu en l'air pour divertir la haute société. Toujours la haute société, car bien sûr, les spectateurs étaient rarement des paysans ou des petits artisans, en presque 800 ans d'existence, Aheshke n'avait pas mis souvent les pieds dans cette arène pour le tournoi de Dyvslan.

Et cette année, elle y revenait, mais certes pas avec des intentions pacifiques. Il était temps que le roi bouge son royal postérieur et fasse quelque chose pour que les choses bougent, car nombreux étaient ceux du bas peuple qui vivaient dans la misère. C'est donc avec une cinquantaine de gars qu'elle était venue. Et pénétré dans l'arène fut chose drôlement aisé, cependant, quelque chose n'allait pas. En effet, Ahe ne tarda pas à voir des civils sortir en courant et effrayés de l'arène. Darkar qui survolait l'arène confirma ses craintes, une sorte de brume noire la recouvrait et une présence malfaisante errait dans ces lieux.

Des rebelles avaient finalement pénétré l'arène, mais son jumeau qui suivait aussi l'action en suivant le fil de ses pensées, lui fit vite comprendre qu'il fallait mieux tourner les talons avant d'avoir de sérieux problèmes, car ce qui se trouvait la dedans les dépassaient tous. Cependant, elle n'eut pas le temps de prendre la moindre décision, que plusieurs hommes se mirent a hurler de douleur, quelque chose venait de les brûler et ce n'était pas du feu. Une ombre passa au-dessus de sa tête, et la belle vit un dragon qui devait être l'auteur de ses brûlures et Darkar ne perdit pas de temps pour se lancer à la poursuite du dragon tandis que des rebelles répondaient à la vapeur par des lancés de flèches.

La guerrière allait à son tour rentré dans l'arène quand elle entendit Drakar l'interpeller mentalement et se poser bruyamment prêt d'elle, défonçant quelques arbres au passage. Sur son dos, un corps tenait en équilibre démontrant que le gros dragon noir aux reflets d'or l'avait attrapé en vol. se couchant sur le sol, d'un mouvement d'épaule, le dragon fit tomber le corps de la femme par terre et Ahe s'en approcha épée en main avant de constater qu'elle s'était pris une des flèches qui avait été lancées. C'était donc la dragonnière du dragon qui s'en était pris à ses hommes.

-Qui es tu et pourquoi ton dragon nous a attaqué?





_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 71
Droks : 102
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: INTRIGUE - LE TOURNOIS DE DYVSLAN Dim 1 Fév - 16:59




Le tournoi de Dyvslan !





Tandis que la princesse Talijalan fait maintenant fasse au dieu Estelan, personne n'est dans de meilleurs draps.
Les combattants sont toujours dans l'arène en train de combattre des esakams tandis qu'a l’extérieur, ce sont les rebelles qu'il faut affronter.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
humain

Messages : 150
Droks : 133
Date d'inscription : 18/10/2014
Camps : Dyamar
Age : 28

Qui suis-je?
Age :: 26 hivers
Rang :: Garde du Corps de Talie
INVENTAIRE ::

MessageSujet: Re: INTRIGUE - LE TOURNOIS DE DYVSLAN Lun 2 Fév - 2:07

Bon. Ma charge a fait son petit effet. En plus d'en avoir blessé, tué ou estropié certains, d'autres essayaient de s'enfuir, si ce n'est de l'arène au moins loin de moi. Ce qui n'était pas plus mal, je devais retrouver Talie, et ce petit ménage me laissera le champ libre.

Pendant ce gros bordel qu'était l'échauffourée au cœur de l'arène, je remarquais que les spectateurs commençaient à vider les gradins. De plus, le roi arriva pour nous prêter main-forte, se fraya un chemin plein de sang jusqu'à moi et me dit :
"Dudoviksm ! Rejoins la princesse ! Elle fait sortir les gens de l'arène. Veille à ce qu'elle reste loin des combats. C'est un ORDRE !!!"
J'acceptais cet ordre qui, à mes yeux, n'en était pas un. Je serais parti à sa recherche de toute façon.
"Oui Majesté. Et faites attention à vous"

Je repartis donc vers l'entrée de l'arène, dans un énième coup de balai épéesquement sanglant. Je tombais quand même sur des adversaires plus résistants que les bouillis d'os et de tripes précédemment croisées. Par exemple, à un moment, un grand gaillard armé d'une hallebarde m'a stoppé net dans mon élan, d'un coup de sa lame dans la mienne. Impossible de le contourner, il voulait en découdre. Commença donc une lutte qui m'avait presque manquée. Attaquer, parer, esquiver, feinter... Toutes ces choses qui rendaient un combat et ses protagonistes intéressant et respectables, quand elles étaient maîtrisées. Et il maniait son arme d'hast avec finesse le bougre ! Il savait que si la hampe de son arme touchait ma lame, c'en était fini, donc quand il attaquait, que je parait de ma lame, il trouvait le moyen de ne pas les faire se rencontrer. Et la portée qu'il avait par rapport à la mienne était grandement supérieure, ce qui m'empêchait d'avancer pour l'attaquer. Il fallait cependant que je le vainque, la vie de ma princesse en dépendait peut-être.

Un lointain souvenir s'imposa à moi. Un enseignement de mon Maître d'Arme à Sparte :
"Si l'arme de ton adversaire a plus de portée que la tienne, ne recule pas, avance. Les armes longues sont presque inutiles à courte distance"
J'attendis le moment opportun et je fonçais droit sur lui. L'incompréhension se lit dans son regard mais il était trop tard. Il essaya un instant de jouer de son arme, comme s'il cherchait comment l'utiliser, puis il la mit entre nous, telle un bouclier aussi large qu'épais de seulement quelque centimètres. D'un revers de ma lame je les tranchais en deux, lui et son bâton de majorette, et reparti de plus belle vers la sortie.

Je fini par la trouver. Talie était face à... quelqu'un... ou quelque chose. Une silhouette noire encapuchonnée. Cette même silhouette aperçu bien plus tôt, au début du tournoi quand je faisais un tour d'horizon. Cette même silhouette qui m'avait fait ressentir cette sensation étrange, ce drôle de pressentiment... Ça devait être Estelan. On m'en avait assez parlé de celui, pas d'action inutilement dangereuse...

Elle n'avait pas l'air en danger à ce moment là. Mais je la sentait très, très, mais alors très tendue. Je me camouflait dans un coin, à portée d'oreille et surtout d'action dans le cas où je devrais jouer les gardes du corps au sens littéral et mortel du terme...

_________________________________
COULEURS DES DIALOGUES:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

MessageSujet: Re: INTRIGUE - LE TOURNOIS DE DYVSLAN Mar 3 Fév - 15:25


Se battre ou mourir, drôle de philosophie ?




J'étais encore et toujours dans ce combat incessant, au milieu d'une masse regroupant guerriers de l'arène et Esakams. Mes flammes continuaient de faire leur boulot, en calcinant ceux qui osaient m'approcher de trop près. Alliés, comme ennemis bien sûr. Je n'avais pas à prouver à qui que ce soit que j'étais ou non un Esakams, j'essayais tout simplement de survivre avec tous mes moyens. Au milieu de tous ses affrontements, je pouvais percevoir de façon de moins en moins lointaine, ma cible. Mes flammes continuaient de faire leur boulot, en calcinant ceux qui osaient m'approcher de trop près. Mes yeux s'écarquillèrent, car au fur et à mesure de ses pas, je constatais que cette dernière était sans doute faite d'un courant étrange. Je ne pensais pas qu'à l'époque où nous nous trouvions, c'est-à-dire un moyen-âge fantastique au possible, une telle chose pouvait être possible. Je secouais vivement la tête pour remettre mes idées en plus et reculais aussi lentement que lui avançait. Peu à peu, je quittais cette masse pour me retrouver retranché un peu plus loin, seul-à-seul avec lui. Si je devais me battre contre cet homme dont j'ignorais clairement la race, le don ou encore la force, je préférais que personne n'intervienne lâchement en nous attaquant dans le dos. Je soupirais en sentant mon souffle presque frais qui contrastait clairement avec la chaleur qui se dégageait de mes mains. Je me sentais plus volcanique que jamais et avec ce nouveau danger, je ne devais pas baisser ma garde. Il avait après tout mis au tapis plus d'un homme présent dans l'arène, alors le sous-estimer n'était sans aucun doute pas la meilleure chose à faire. Je sentais clairement son regard animal sur moi, mais je ne voulais pas pour autant me tromper sur sa race. Ici-bas, se croisait tellement de race et de nature que je ne préférais pas me fourvoyer et prendre le risque de tomber dans un piège aussi stupidement. Je bougeais mes mains lentement en cercle autour de moi comme pour dresser une sorte de barrière sans savoir s'il pouvait ou non passer au travers et le toisait du regard. Il ne me faisait pas peur un seul instant, j'avais après tout brûlé les habits de trois femmes armées, la gueule d'un dragon et tué plusieurs personnes, alors ce n'était pas lui qui changerait ça. Je levais un peu le menton d'un air hautain qui ne me seyait pas du tout et je l'interpellais.

« Je présume que tu es venu, pour savoir ce qui je suis ou du moins faire de moi un tapis, comme tes dernières victimes. J'ignore ce que tu es et si tu veux ma peau, mais crois-moi, je ne risque pas d'être si simple à tuer. Loin de là même. »

Je savais pertinemment que le provoquer clairement n'était pas la chose la plus intelligente du monde. J'allais sans aucun doute le pousser à m'attaquer, mais c'était en un sens mon but. Je voulais faire en sorte qu'il tombe dans mon piège, qu'il se dise que je ne savais me défendre qu'en brûlant le sol autour de moi et en envoyant quelque boules de feu légitime. J'avais plus d'un tour dans mon sac. Je maîtrisais après tous mes flammes depuis un moment maintenant. Elles restaient encore par moment versatile, mais rien d'alarmant en somme. Après tout, il s'agissait de flamme et non d'un gentil petit chien. Je priais qu'elles touchent leur cible, car déjà, je me sentais en sueur et en train de m'épuiser. Ni lui, ni moi ne pouvions savoir si cet affrontement aurait oui ou non un vainqueur, mais je me doutais qu'il ne lâcherait rien. Et moi non plus. Je fermais mes paumes un long moment avant de rouvrir les mains vers lui pour expédier deux sphères conséquentes vers lui et me retirer un quart de mon énergie par la même occasion. Je priais qu'elles touchent leur cible, car déjà, je me sentais en sueur et en train de m'épuiser.

1. Les deux sphères touchent Nyroc et le font reculer.
2. Une seule le touche sans pour autant le stopper.


© Failara
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 71
Droks : 102
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: INTRIGUE - LE TOURNOIS DE DYVSLAN Mar 3 Fév - 15:25

Le membre 'Dereck T. Welligston' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Deux choix ' : 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire

Messages : 265
Droks : 462
Date d'inscription : 02/03/2014
Camps : Dyamar
Double-Compte : Dorian et Aheshke sont skyzophrène avec moi
Age : 20

Qui suis-je?
Age ::
Rang ::
INVENTAIRE ::

MessageSujet: Re: INTRIGUE - LE TOURNOIS DE DYVSLAN Dim 8 Fév - 11:29




Le tournoi de Dyvslan !





Elle était prise au piège, ni plus ni moins, il n'y avait pas de marche arrière et elle ne pouvait pas fuir. Il était en face d'elle et elle ne savait pas ce qu'il voulait. Personne ne savait ce qu'il voulait, pourquoi était-il la au juste ? Massacrer tout le monde et prendre le pouvoir ? Non s'il avait voulu le faire, il l'aurait déjà fait, il ne se serait pas amusé à voir les élèves combattre. Talijalan observa le dieu en face d'elle, il était toujours dissimulé sous son capuchon et elle posa sa main contre Faë dans l'espoir que cette épée appartenant à ses ancêtres lui apporte du soutien.

Plusieurs minutes se passèrent, le dieu observait la princesse silencieusement, il avait l'impression de l'avoir déjà vu, mais il y a bien longtemps. Il effectua alors un mouvement durant sa réflexion et toute suite la demoiselle se mit sur la défensive, Faë en main. Faë. Il ne pouvait oublier cette épée et ce visage qui l'accompagnait. Tajalnesie, celle qui l'avait défait, cette princesse était son portrait craché. Un grondement passa entre ses lèvres, son bras droit s'intéressait déjà à elle, l'histoire allait se répéter. Il devait la mettre hors d'état de nuire ou la faire tomber de son côté.


-C'est une bien dangereuse épée que tu portes, lança finalement Estelan avec un petit rire
-Je ne suis pas sûr que parler de mon épée soit important, que voulez-vous?
-Ça se voit que tu ne sais pas ce qu'est ton épée petite fille, mais soit, ce que je veux, c'est que l'on m'écoute


Le dieu bougea et la princesse déploya les lames de l'épée a double lame. Sous son capuchon Estelan haussa un sourcil.

-Je ne vais pas te faire de mal, je ne suis pas là pour ça, soupira le dieu d'un ton las
-Personne ne vous écoutera. Il y a 13 ans quand vous avez massacré des innocents, vous ne leur vouliez pas de mal aussi peut-être ?!
-Ce n'est pas moi qui les ai massacrés, c'est mon bâtard, ne me met pas ses crimes sur mon dos s'il te plaît.
-Il l'a fait en votre nom
-C'est si facile de justifier des actes en mettant ça sur le dos des dieux, tu ne peux pas imaginer à quel point c'est agaçant. Et puis le massacre qu'a fait mon bâtard, je ne t'explique pas le travail derrière ! La pauvre Amaclea à cru devenir folle ! L'arrivé massif de mort, ce n'est vraiment pas la joie.
-Vous êtes un monstre.
-Et toi trop bavarde
, lança le dieu visiblement agacé.

En moins de temps qu'il ne faut pour le dire, le dieu attrapa Talijalan par la gorge la faisant lâché son arme sous la peur et disparut dans un tourbillon de fumée noire. Il apparut alors de nouveau dans les gradins de l'arène et sa voix résonna.



-Lâchez vos armes où je tue votre princesse.


1: Wilas n'intervient pas et obéit avec les autres combattants
2: Wilas décide intervenir et quitte les combattants pour ensuite rejoindre les escaliers menant à Estelan et Talijalan.




[/quote]

_________________________________
   
   
   
Anariel Va Fae -
All men must die
But we are women

   @LADY

Everybody wants to rule the world:
 


Dernière édition par Talijalan Lajak Khaleesi le Dim 8 Fév - 11:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dyvtalnia-academy.forumactif.org
avatar

Messages : 71
Droks : 102
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: INTRIGUE - LE TOURNOIS DE DYVSLAN Dim 8 Fév - 11:29

Le membre 'Talijalan Lajak Khaleesi' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Deux choix ' : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: INTRIGUE - LE TOURNOIS DE DYVSLAN

Revenir en haut Aller en bas

INTRIGUE - LE TOURNOIS DE DYVSLAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Tournois Cerberus SDA I
» Résumé de l'intrigue
» Liste d' armée 2000pts -gros mek powa!!!- optique tournois
» Tournois de Strasbourg du 4 et 5 juin.
» INTRIGUE #1 ☠ halloween party
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dyvtalnia Academy ::  :: Dyvtalnia Academy :: Colisée :: L'arène-