Le destin de Tirania repose entre vos mains. Qui serez vous?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

INTRIGUE - LE TOURNOIS DE DYVSLAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
avatar

Invité

MessageSujet: Re: INTRIGUE - LE TOURNOIS DE DYVSLAN Jeu 12 Fév - 18:38


Une vie de perdu plusieurs de sauver
tout le monde


Un silence pesant s’installa au premier coup. Tout le monde dans la pièce retenait leur souffle, observant avec angoisse la porte en bois et ce qui était censé la bloquer. Un second coup se fit, beaucoup plus violent que le précédent suivit d’un craquement inquiétant. La barre semblait avoir dangereusement vibré sous la force de ce qui se trouvait de l’autre côté. Puis l’action se renouvela mais cette fois-ci plus régulièrement, causant des sursauts à chaque chocs entendus dans le groupe de soigneurs, qui au fur et à mesure commençaient à reculer. Cirth gardait les yeux rivés sur la porte, glissant doucement sa main contre le pommeau de son épée tout en descendant lentement du lit. Des étincelles jaillirent de ses mains puis des flammes se propagèrent sur la longueur de la lame, qu’elle sépara en deux. La chose dont elle pouvait être sûr, c’était qu’il ne s’agissait pas de renforts. Ils devaient sans doute être tous occupés avec l’assaut qui s’était soudainement avant même que leur combat ne puisse commencer. Mais le choc le plus violent qu’elle pouvait avoir en ce moment était le fait qu’elle avait un parasite en elle. Enfin, un enfant. Elle se mordit ardemment la lèvre inférieure,  se maudissant, maudissant le géniteur et ce qu’il avait placé en elle. Le dernier coup propulsa des échardes dans la salle, faisant quelques blessures légères sur ceux qui avaient eu le malheur d’être ici. Dans la poussière qui s’était levée,  la semi-elfe arrivait à distinguer quatre silhouettes. Ils riaient, sans doute amusés par le mélange de surprise et d’effroi qui se lisaient dans leur regard à tous. Oui, Cirth l’avouait. Elle avait peur d’une certaine manière. Peur de mourir, peur de ne pas pouvoir atteindre le but de sa vie. Elle était humaine après tout. Enfin, une partie d’elle l’était en tout cas. Le plus étrange dans tout ça, en plus d’être motivé par l’envie de ne pas mourir, c’était de savoir qu’elle avait aussi la responsabilité d’un petit être. Bien qu’au début elle ait eu envie de se laisser tuer, une soudaine impulsion la réveilla, lui soufflant qu’elle devrait lui donner une chance. Leur donner une chance à tous les deux. Ses doigts serrèrent le pommeau de ses épées tandis qu’elle fléchissait légèrement les jambes, prête à lancer la première offensive s’ils tardaient. Cirth ne savait pas si les soigneurs avaient suivi des entrainements autres que la confection de potions, d’élixirs et tout qui en découlait, mais elle avait quand même l’espoir qu’ils s’étaient déjà battus dans leur vie. Après tout s’ils ne se défendaient pas, ils allaient être massacrés. Ils ne pouvaient pas seulement compter sur la jeune femme pour les protéger tous, surtout face à une troupe de quatre esakams.

Celui qui semblait être le leader du groupe fit un bref geste de la tête qui n’échappa à la vigilance de l’elfe. Un ordre d’attaque. Trois d’entre eux chargèrent dans leur direction, l’un se séparant du groupe pour s’abattre sur les plus inoffensifs.  Dans une impulsion, la jeune femme fit un bond sur le côté, attrapant une plaque métallique, ses lames s’étant réunies en une seule, sur laquelle avaient été disposés quelques outils, l’utilisant comme bouclier. Avec tout son poids et la force de son impulsion, elle tenta tant de bien que de mal de projeter l’assaillant sur le côté comme pour lui rappeler qu’elle sera sa seule adversaire tant qu’il ne se sera pas débarrassé d’elle. L’adrénaline commençait à l’animer de plus en plus, la rendant plus réceptive à ce qui se produisait autour d’elle. A peine celui qu’elle avait bousculé s’était relevé qu’elle lui lança le pommeau de l’une de ses épées dans le visage, cherchant pour l’instant à l’étourdir afin de s’occuper des autres qui lui avaient chargé dessus. Elle se retourna brusquement, esquivant de justesse la lame d’un des esakams pour finalement la parer par un coup en diagonal.  Le deuxième s’ajouta au combat, rendant ainsi la tâche un peu plus difficile pour la semi-elfe qui pour l’instant restait sur la défensive, les coups étant trop nombreux pour pouvoir riposter. Elle effectua une roulade sur le côté lorsque le plus jeune d’entre eux voulu la frapper à la vertical, profitant du fait qu’il ait coincé son épée dans le bois d’un lit pour lui faire un croche pied. Celui-ci s’abattit sur le sol, se cognant violemment la mâchoire inférieure contre le manche de sa lame. Un craquement osseux se fit entendre suite à ça, tandis qu’un effluve sanguin s’étala sur le sol provenant de la bouche ouverte de l’esakam blessé. Cirth infligea un coup de genou lorsqu’il tenta de se relever, le balançant à nouveau en arrière puis un coup de pied retourné à celui qui était censée l’accompagner dans le  combat, l’éloignant à distance suffisante d’elle. La jeune femme appuya la plante de son pied contre le bois du lit, arrachant d’un coup sec l’épée de son assaillant avant de s’approcher lentement de l’abasourdi. Son regard froid observait sa bouche ensanglantée et incapable de bouger suite à la fracture de la partie basse de son visage. Elle posait son pied contre le thorax de celui-ci dans le but d’exercer une pression sur sa respiration, avant de planter ses yeux aux couleurs glaciales dans les siens.

« C’est bien honteux de devoir crever par la lame de son épée… »

A peine ces mots se glissèrent des lèvres de la jeune femme, que dans un élan elle fit pénétrer lentement le métal dans la bouche de celui-ci, savourant son cri de douleur étouffée tandis que l’hémoglobine qui jaillissait des fentes venait décorer son visage et le sol d’un rouge pourpre. La pointe d’un cimeterre se colla contre la cambrure de son dos tandis que le premier étourdi arrivait en hurlant de rage face à la mort de son camarade. L’hybride se retrouvait presque bloqué de tous les côtés.

1. Elle arrive à esquiver quitte à s’écorcher le dos en bondissant contre le rebord du lit puis sur la tête de l’esakam qui la bloquait.

2. Elle court vers l’esakam furieux, feintant de l’attaquer avant de faire une glissade entre les jambes de celui-ci.  

3. Un soigneur essaye de l’aider en s’approchant furtivement de l’esakam qui la bloque mais se fait repérer et se fait tuer, suite à ça l’intrus tente d’immobiliser Cirth.

4. Le groupe de soigneurs se rebelle et décide de se mêler au combat avec tous les ustensiles qui sont disponibles.




Dernière édition par Cirth Lövnguard le Jeu 12 Fév - 18:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 71
Droks : 102
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: INTRIGUE - LE TOURNOIS DE DYVSLAN Jeu 12 Fév - 18:38

Le membre 'Cirth Lövnguard' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quatres choix' : 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
lycans

Messages : 138
Droks : 261
Date d'inscription : 06/03/2014

Qui suis-je?
Age ::
Rang ::
INVENTAIRE ::

MessageSujet: Re: INTRIGUE - LE TOURNOIS DE DYVSLAN Jeu 12 Fév - 22:03

Non, non, non et non ! Ce tournoi avait déjà dérapé à cause de l'intervention des esakams. Comment cet éventement avait bien pu déraper, au point de devoir baisser les armes ? Bon, je vais devoir résumer en gros ce qui vient de se passer à l'instant.

Après avoir tué un esakam pour obtenir, des informations sur un certain Lycan. L'homme qui avait foutu le feu au vêtement des guerrières, avait lancé une attaque sur moi. J'avais réussi à contré son attaque, en sacrifiant mon bâton contre sa boule de feu. Suite à cela, je me dirigeais vers lui en préparant une boule électrique en chargeant sur lui. Après ça, cette personne s'était défendue en envoyant deux boules de feu qui avait fait mouche. Les deux boules me touchèrent à deux endroits différents, l'un me toucha au niveau du torse et l'autre sur l'épaule gauche. Cette attaque m'avait forcé à reculé en ayant subi quelque brûlure au passage. Pour ce qui était des brûlures, cela me faisait vraiment mal, la douleur, elle était à peine supportable. J'en déduisais que, mon adversaire avait déjà consommé pas mal de force avant de lancer cette attaque sinon, les brûlures auraient était plus grave.

Ayant subi ses coups, j'avais encore la force de me tenir debout et de lancé une offensive. Je m'étais mis alors à courir, forçant un peu plus sur mes jambes pour me rapprocher plus vite. Je voulais portais le coup sans lui laissant le temps essoufflé. Son attaque lui avait consommé surement assez de force. Au moment, j'étais à mi-parcoure de lui, une voix, c'était mis à résonner dans le Colisée.

-Lâchez vos armes où je tue votre princesse.

Je m'arrêtais subitement de courir en dérapant sur le sol. Me tournant ainsi dans la direction de la voie, voyant mon Talie attrapait par la gorge par cet homme. Mon instinct me disait très clairement qu'il n'était absolument pas normal, il était extrêmement dangereux. Je n'ai pas pu m'empêcher de crier le nom de mon amie.

-Talie !

Cet homme dans les gradins, tenant mon amie par le cou ne pouvait qu'être sérieux dans ses propos. Ce qui était étrange, cet homme avait la même odeur que les lycan dont je les traque. Es qu'il les connaît ? C'était lui qui avait permis à ce groupe de tué mes parents ?! Je bouillonnais de lui poser des questions, mais il avait la vie de Talie entre ses mains. Je n'avais pas le choix de lui obéir comme un chiens domestiques. Quelle plaie ! Je désactivais alors mon sort en préparation, regardant cet homme emplit de haine.

Je me posais à genoux en fixant cet homme ayant la rage au ventre. Je ne pouvais plus défaire mon regard sur cet homme, je voulais l'anéantir. Cela dit, le pyromane auquel j'allais affronter avait sans doute eu le temps de s'échapper. Quelle larve dégoûtante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

MessageSujet: Re: INTRIGUE - LE TOURNOIS DE DYVSLAN Ven 13 Fév - 15:42



« Le tournoi de Dyslan»



Passant et repassant sous les divers assauts de combats en courts, j'appelais sans arrêts mon compagnon disparu.

-Helgrind! Espèce de lézard stupide où t'es crétin?

Gentillesse incarnée je sais tout ça. Je ne pouvais m'empêcher de m’inquiéter pour lui. Mes appels mentaux ne recevaient aucune réponse, tout comme mes cris où pointaient la peur. Putain... putain pourquoi j'avais pas fait plus attention? Si j'avais ne serait-ce que surveiller davantage mon ami, je n'en serais pas là.

Tout d'un coup, mon ouïe développé d'elfe perçu un rugissement assourdissant. Sans faire attention à la capture de la princesse (après tout, cela m'importait peu) je courus vers le son tonitruant.
Là se dressait mon dragon noir aux yeux de feu, vomissant sa lave ardente sur des ennemis un peu trop entreprenants. Je fronçais les sourcils. La colère de voir mon ami en danger ne fit que croître lorsque je remarquais par la suite, les blessures qu'eux, futurs cadavres, lui avaient infligé.
Mon épée en main, et mon air de tueuse sur le visage, je découpa sans attendre les membres qui passaient à ma portée. Ce qu'ils avaient fait été pour moi impardonnable.
A force de coups de lame, de crocs et de griffes, je parvins à rejoindre Helgrind. Sans attendre un instant de plus, je grimpais en selle et lui ordonna de s'envoler par lien mental.

Aussitôt élevé dans le ciel, mon lézard ébène prit la direction de l'academy. Il fallait que je le soigne en urgence. Hors de question de continuer à se battre alors qu'il avait des chances d'avoir encore plus mal. Pour lui je ferais n'importe quoi, comme abandonner le champs de bataille.
Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
avatar
vampire

Messages : 155
Droks : 200
Date d'inscription : 16/03/2014
Camps : Esakam
Double-Compte : Talijalan et Aheshke

Qui suis-je?
Age :: 28 ans
Rang :: Batard de Estelan, professeur de Litterature
INVENTAIRE ::

MessageSujet: Re: INTRIGUE - LE TOURNOIS DE DYVSLAN Ven 13 Fév - 16:46




Le tournoi de Dyvslan !





Les rebelles détalèrent comme des lapins quand ils virent Dorian passer sous sa forme démoniaque. Et il y avait de quoi, c'était un véritable monstre venu du fin fond des enfers qui se tenait devant eux. Le fils du dieu des enfers en personne, et cela les rebelles ne pouvaient en douter. Cependant le démon n'allait pas les laisser filer comme ça et d'un battement d'aile, le batard les rattrapa.

Ce fut un carnage, un sourire malsain était plaqué sur les lèvres du professeur, alors qu'il observait ses victimes au sol qui baignaient dans leurs propre sang. Une odeur de sang, putride et de chair grillé flottait dans l'air et Dorian soupira. C'était vraiment dégouttant en faite, les corps mutilés, des membres arrachés et des boyaux sortit des corps de leur propriétaires, c'était vraiment répugnant!

-Et tout ce sang gaspillé, enfin, temps pis pour eux.

Quittant la scène du crime, le démon se mit en quête de son épée qu'il avait lâché quelques temps avant. Cependant le katana à la lame noir était introuvable, disparut. Un grognement de frustration passa entre les lèvres de Dorian, bon sang mais ou es ce qu'il était passé! Cependant il n'eut pas le temps de se poser d'avantage la question puis ce qu'il se prit un coup de queue de dragon qui l'envoya valser au sol et lui fit perdre connaissance.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

MessageSujet: Re: INTRIGUE - LE TOURNOIS DE DYVSLAN Lun 16 Fév - 9:37


    || Cette présence malsaine.

    Elle l'entendait. Sa voix, profonde, comme un sort que l'on ose jeter tout bas, n'ayant nul besoin du secret. Elle l'entendait, lui avec lequel son Père semblait si bien s'entendre, et qui détruisait tout dans une quête dont le but était encore inconnu. Camille, perchée sur Abelziel qui tentait de se faufiler entre les presque régulières nuées de flèches, montait de plus en plus haut dans l'étendue au bleu cristallin. Il ne pouvait bien évidemment pas faire autrement, tentant de mettre à l'abris sa protégée. Mais la dragonnière, elle le craignait, allait avoir bien du mal à respirer s'il continuait à s'élever dans les airs. Alors que les cris lui parvenaient encore, faibles à cause des hurlements du vent à pareille altitude, elle fut saisit d'effroi. Les gens mouraient. Et les dragons qu'elle parvenait à apercevoir étaient tous blessés, pour certains tant qu'ils peinaient à soulever le corps de leur dragonnier. En serrant la mâchoire avec rage, elle se mordait la lèvre inférieure à sang. Elle ne pouvait plus se replier. Les secours, il n'y en aurait pas, presque personne n'était resté à l'académie, et elle ne pouvait pas fuir ainsi le champ de bataille. Il fallait encore qu'elle retrouve l'Eden qu'elle avait jeté elle ne savait trop où et Dorian qui avait disparu comme une bougie sur laquelle l'on souffle.

    En redescendant dans les airs, tentant de revenir progressivement à l'arène dans les vociférations du dragon qui résonnaient dans son crâne, lui lançant qu'elle était prise de folie, elle se mit à hurler de toutes ses forces.

    - Je suis là pour mon peuple, pour les dragons comme toi ! Je ne mourrais pas tant que je n'aurais pas sauvé mes confrères !

    Mais si la brune n'avait utilisé que le mot "confrères" il n'était pas à oublier qu'elle possédait presque tout autant de consœurs. Et bientôt une drôle d'impression la prit, la cueillant dans une familiarité qui lui fit redresser la tête,  elle qui s'était presque étendue contre Abelziel pour être sûre de ne pas chuter. A cette hauteur, elle mourrait sans négociations. Un dragon, ou plus exactement une dragonne, plus petite que le vieux sage sur lequel elle se trouvait, arpentait les cieux comme à la recherche de quelque chose, de quelqu'un. Les yeux d'émeraudes de la dragonnière s'ouvrirent un peu plus. Cette dragonne devait avoir perdu de vue son ou sa comparse.

    En frappant légèrement le flanc massif du dragon, elle indiqua à celui-ci d'aller à sa rencontre, bien qu'il ne s'empêcha pas, presque à sa hauteur, de siffler violemment. Il ne savait pas à quoi s'attendre des dragons des autres, surtout que son camp était inconnu. Et personne ne toucherait à Camille, pas tant qu'il se trouvait près d'elle. En se penchant, l'allemande tendit la main, presque mollement, se mettant en danger pour signaler à l'autre dragonne qu'elle ne craignait rien avec elle. Mais comment le lui faire comprendre oralement ? Si la plupart des dragons savaient parler avec excellence, ce n'était pas le cas de tous. Et rare étaient ceux parvenant à répondre hors de l'esprit de celui qui leur était lié. Pour la première fois depuis longtemps, d'une voix claire tentant de parvenir à la bête malgré le vent qui se soulevait encore, elle prononça en draconique ces quelques mots.

    - N'aies crainte, dragonne, nous sommes alliées de nature. Je te protégerais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 71
Droks : 102
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: INTRIGUE - LE TOURNOIS DE DYVSLAN Dim 1 Mar - 19:10


           

Intrigue


           

               



Plus personne ne parlait dans l'arène, tous retenait leur souffle après avoir lâché leurs armes. Seul les esakams regardaient la scène avec un sourire mauvais. Estelan regarda alors son assemblée tandis qu'il tenait toujours par la gorge la princesse qui avait cessée de se débattre.

- Nous y voilames, vous me regardez tous comme si j'étais un monstre, une abomination. Mais suis je vraiment cela ? Que me reprochez vous au juste ? Les guerres ? Je n'en ai jamais été la source, je n'ai voulu que vous aidez, vous encadrer, je voulais que vous restiez dans le droit chemin. Mais Dyvtale mon épouse a préféré vous livrer à vous même et regardez où cela vous a mené. Vous vous êtes entre-tués !

Les guerriers commencèrent à protester et s'agiter.

- SILENCE ! hurla le dieu, humains, démons, lycans, vous êtes ma création ! J'ai aidé Dyvtale à créer ce monde ! Si vous êtes ici c'est grâce à moi ! Alors est-ce que je mérite vraiment d’être traité de cette manière ?!

Estelan allait poursuivre quand il fut soudainement attaqué par le roi qui s'était glissé discrètement jusqu’à lui. Épée en main, Wilas se rua sur le dieu qui lâcha la princesse et, en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, il sortit une dague noir de sa cape et la planta dans le ventre du roi avant de disparaître avec ses soldats. La princesse hurla d'effroi en voyant le corps de son oncle s'effondrer et le rejoignit en vitesse. Posant sa main sur la blessure pour empêcher le sang de couler, la princesse ne put rien faire pour sauver son oncle, la lame était empoisonnée, et après quelques paroles échangées, ce dernier rendit l’âme dans les bras de sa nièce. Et le silence de l'arène fut brisé par les pleures et les cris de douleurs de Talijalan.

Les rebelles qui avaient pénétré dans l'arène ne purent qu'observer la scène et transmettre le mot.

Le roi est mort.


           

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: INTRIGUE - LE TOURNOIS DE DYVSLAN

Revenir en haut Aller en bas

INTRIGUE - LE TOURNOIS DE DYVSLAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Tournois Cerberus SDA I
» Résumé de l'intrigue
» Liste d' armée 2000pts -gros mek powa!!!- optique tournois
» Tournois de Strasbourg du 4 et 5 juin.
» INTRIGUE #1 ☠ halloween party
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dyvtalnia Academy ::  :: Dyvtalnia Academy :: Colisée :: L'arène-