Le destin de Tirania repose entre vos mains. Qui serez vous?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

[Terminé] A la recherche d'un nouveau "Chez Soi"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
démon

Messages : 24
Droks : 90
Date d'inscription : 19/11/2014
Camps : Vous aimeriez en avoir le coeur net, non ?
Age : 39

Qui suis-je?
Age ::
Rang ::
INVENTAIRE ::

MessageSujet: [Terminé] A la recherche d'un nouveau "Chez Soi" Mer 3 Déc - 6:56


Kauko fendait la foule tel un navire dans la tourmente, dominant la plupart des gens d'ici par sa stature. Plus part sa largeur d'épaule et son apparence intimidante que par sa taille, d'ailleurs. Les gens faisaient volontiers un pas de coté plutôt que de se risquer à bousculer l'homme du nord, et celui-ci semblait aux aguets, vu la façon dont il repoussait ou claquait les mains des gamins tire-laines qui tentaient d'approcher leurs mimines de ses possessions.

Ah, les Bas-Quartiers ! Chaque ville avait les siens, peuplés de pauvres gens et de ceux qui vivaient à leurs crochets, de prostitués et de leurs maquereaux, de racailles et des gangs qui les employaient, de vendeurs minables et de ceux qui leurs achetaient ... Ils avaient tous, ces quartiers, une odeur si particulière, cette ambiance unique qui ne se retrouvait que ici, parmi le plus commun du commun des mortels.
Ici, chacun vivait et mourrait selon une valse immuable faite de liberté et de servitude, de droits et de malversations, chacun vaquait à ses plus ou moins honnêtes et légales occupations sans se préoccuper de son voisin. Les gens plus nantis avaient un nom pour ça : la Fange. Kauko nommait juste ça : la Vie.
Partout où il avait été de part le monde, il avait toujours été plus proche de ces gens-là, de ces mêmes gamins qui tentaient de dérober une bourse aux ceintures ou une pomme aux étals, de ces vendeurs à la sauvette, de ces gros bras là pour éviter aux prostituées de se faire violenter par un client indélicat, que de ces nouveaux employeurs ou même que de feu son père et sa petite noblesse.

Kauko, mine de rien, souriait franchement derrière son foulard et son capuchon. Car ces quartiers allaient bientôt devenir son terrain de jeu. Son petit monde à lui. Oh, certes, il n'allait pas le diriger. Où alors pas aux yeux de tous ...

Au détour d'une ruelle un peu sombre, il trouva ce qu'il cherchait. Un air particulier planait près de cet endroit. L'homme du Nord le sentait. Cette petite vague de chaleur, ce miroitement dans sa vision, comme la vague de chaleur qui se dessine au dessus d'une flamme, ou sur les toitures lointaines par les chaudes journées d'été, qui modifie subtilement la perception des couleurs. Cette minuscule et délicate odeur, quasi imperceptible, de terre tout juste mouillée de pluie, métallique, cuivrée ... Il avait vu cet endroit dans une vision probable de l'avenir, très récemment.
À sa gauche, une taverne avec cette terrasse dont le bois était passablement pourri, patiné par les ans et les pas répétés qui avaient lustrée sa surface et menait à l'entrée qui se trouvait au 1er étage.
À sa droite, une rue qui remontait loin et avait vue directe sur le clocher d'un temple à quelques 500 mètres de là.
Et devant lui, une petite place, avec un lavoir plutôt conséquent, dont le toit était en miettes, mais où les femmes et les enfants venaient en nombre chaque jour pour leurs lessives.

Kauko fit le tour de l'édifice, et découvrit le but de sa venue : un bâtiment à l'architecture à la fois étrange et parfaite. Non qu'il dénotait dans son environnement, au contraire. Il s'agissait d'une longue maisonnée, sans doute divisée en de nombreux locaux qu'un profiteur et sa bande de mastards louaient à de pauvres gens, sans doute une seule pièce pour des familles entières. Et se gardaient les meilleures d'entre-eux pour eux-mêmes.

La bâtisse avait 2 étages, dont le 1er débordait largement du rez-de-chaussée tandis que les murs du second prenaient appui en retrait. Des caves étaient accessible depuis la rue, les entrée du rez-de-chaussée se trouvant à près d'un mètre du sol, des escaliers et des plates-formes y grimpant.
À chaque pignon se trouvait une entrée de grenier au second, qui était avancée au dessus de la rue et dont pendait un treuil. Enfin, au coin Nord-ouest du bâtiment, un beffroi d'au moins deux étages de plus semblait dominer tout le quartier. Un guetteur y était d'ailleurs installé, accoudé paresseusement au parapet.


"Enfin chez soi", dit Kauko à haute voix. Il respira un grand coup avant de s'avancer sans hésitations vers l'entrée principale. Un corridor traversait toute la partie bâtie et ressortait à l'intérieur dans une grande cour qui occupait l'espace central du bâtiment : 40 mètres de long pour 15 de large, entourée d'un cloitre qui donnait sur les différents locaux. Les étages supérieurs possédaient tout deux une coursive qui donnait sur cette cour, chacun avancé vers l'intérieur d'un bon demi-mètre.
Des groupes d'enfants jouaient dans cette cour, sous le regard de quelques mères, frères, ou grands-pères qui tentaient de veiller sur eux. Des escaliers de bois montaient aux étages par le cloitre. Deux autres étaient blottis aux coins opposés de la cour.

Kauko s'avança jusqu'au centre de la  cour, laissant les enfants et leurs parents stopper leurs activités pour regarder cet étranger qui venait d'entrer "chez eux", tout armé et sans montrer son visage. Certains, plus hardis que la plupart, l'approchaient, sans se risquer trop près.

- Gamins, déclara-t-il soudain, faisant sursauter même les plus courageux d'entre eux, quand je vous le dis, vous courrez vous cacher chez vous, entendu ?" Il laissa une seconde de battement avant de rajouter : "Une pièce d'argent à celui qui m’amène celui qui perçoit le loyer de vos parents."
Comme une volée de passereaux, deux ou trois groupes partirent en courant. Les autres avaient reculé de quelques pas, tandis que Kauko laissait tomber son paquetage et ses sacs et délassait son manteau.

Il ne fallut qu'une minute pour qu'une voix gutturale et rêche grogne de la coursive du 1er étage des ordres assez clairs :
"Quel Est l'énergumène qui ose me sonner ainsi ?! Qu'on me l'amène, bordel de nom d'une putain mal fardée !"
Les ordres de l'homme furent promptement appliqués et en quelques dizaines de secondes, ce sont quatre hommes, patibulaires, dague à la main pour l'un, gourdin pour un autre, qui entouraient Kauko. Ils lui demandèrent sans politesse de les suivre. Voyant que l'étranger ne semblait pas vouloir faire le moindre mouvement, le plus grand des quatre le saisit par l'épaule.
D'un geste vif et puissant, Kauko lui saisit le bras et passa l'homme par-dessus lui, l'envoyant bouler contre l'un de ses compagnons. Dans le même mouvement, il s'était baissé, genou à terre, et tandis que le second se jetait sur lui gourdin levé, il poursuivit d'un ample mouvement du bras. L'homme se retrouva pris derrière le genou à l'instant où Kauko arrêta son coup avec son autre bras.
Un sourire mauvais se lisait sur le visage de l'Homme du Nord quand il sectionna les tendons du genou avec sa dague puis frappa à la gorge son adversaire qui s'affaissait.
Se retournant sans délai, il envoya sa lame droit dans la poitrine du quatrième larron qui reculait. Il marcha calmement vers les deux autres, qui, à peine relevés, furent renvoyés à terre par des coups de pieds tournoyants forts bien placés. Il s'éloignèrent en rampant loin de Kauko


- Maintenant que j'ai neutralisé tes idiots, tu descends ? Ou faut-il vraiment que je vienne chercher ta carcasse là-haut ?
Sa voix résonnait étrangement dans la cour à présent silencieuse. On n'entendait plus que les pas des hommes du gang qui descendaient les escaliers à la hâte. Les enfants avaient fui. Les familles avaient fermé leurs volets ...


[HRP]Ce post est libre à qui voudra, mais restez logiques dans votre présence. En revanche j'aurais peut-être besoin d'un(e) Admin/modo/MJ pour manipuler les PNJs, sinon je vais juste raconter ma petite histoire tout seul, ce qui ne me déplait pas, mais j'aime bien qu'on me donne du challenge RP.

Navré de la pauvreté du post niveau habillage, mais je compte ajouter une ou deux images pour l'agrémenter. Quand j'aurais dormi.
[/HRP]

_________________________________
__________________________________________________________________________
Narration(#e9c9b1)
- Paroles (#df6d14) *Pensées (#df6d14)*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
humain

Messages : 150
Droks : 133
Date d'inscription : 18/10/2014
Camps : Dyamar
Age : 28

Qui suis-je?
Age :: 26 hivers
Rang :: Garde du Corps de Talie
INVENTAIRE ::

MessageSujet: Re: [Terminé] A la recherche d'un nouveau "Chez Soi" Sam 13 Déc - 17:56

Depuis que j'avais été assigné au poste de Garde du Corps Personnel de sa majesté, la douce et belle princesse Talie, nos journées se répétaient plus ou moins de la même façon.

Les jours où, avec son oncle, elle recevait la plèbe en audience, je restais en retrait dans l'ombre, près d'elle, ou je faisais un tour de la salle et des couloir environnant, ou, parfois, je la laissais sous la protection des gardes, quand ceux ci avaient ma confiance, pour étendre un peu plus mon périmètre de ronde.

Les jours où elle était à l'académie en tant que directrice par intérim, je restais en poste à la porte de son bureau, et la suivais partout où elle allait, l'aidant même à porter ses dossiers, ou autres, si besoin était.
Quand elle y était en tant que simple élève, j'en profitais pour m'instruire un peu plus à la bibliothèque, pour maintenir ma forme à la salle d'entrainement quand des élèves n'y étaient pas, ou pour piquer une tête dans le lac.

Pendant son temps libre, je la suivais partout, de près ou de loin suivant l'intimité qu'elle souhaitait avoir. J'avais même exigé d'avoir une chambre contiguë à la sienne. Par soucis de place, je partageais celle des surveillants de l'étage, m'enfin ça va, on cohabitait bien.
Bref, j'étais toujours à portée de vue ou de voix, et au pire elle ou d'autres savaient toujours où me trouver, je n'étais jamais très loin.

Cet après-midi là était donc un de ses moments de repos et elle profitait que le temps n'était pas trop clair pour sortir un peu. Nous arpentions les rues biscornues des bas-quartiers, comme elle avait souvent l'habitude de le faire. C'est ce qu'aimait les gens du peuple chez notre princesse, elle était proche d'eux, elle essayait vraiment de les comprendre et de les aider dans leurs petites vies. Et ils le lui rendaient bien. Autant qu'ils le pouvaient du moins.

Nous déambulions donc dans les rues, discutions de choses et d'autres, des cours de magie de la belle, qui étaient un des rares, si ce n'est le seul cours où elle avait des difficultés, de ses audiences interminables et de sa récente rencontre avec le nouveau Maître d'Armes de l'académie, quand les bruits caractéristiques d'un combat se firent entendre. Nous nous regardâmes et, d'un air "entendu", nous partîmes dans la direction de l'échauffourée.

_________________________________
COULEURS DES DIALOGUES:
 



Dernière édition par Dudoviksm Spartachick le Mer 24 Déc - 3:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vampire

Messages : 265
Droks : 462
Date d'inscription : 02/03/2014
Camps : Dyamar
Double-Compte : Dorian et Aheshke sont skyzophrène avec moi
Age : 20

Qui suis-je?
Age ::
Rang ::
INVENTAIRE ::

MessageSujet: Re: [Terminé] A la recherche d'un nouveau "Chez Soi" Sam 13 Déc - 22:56





Un nouveau "Chez Soi"

Kauko  & Dudoviksm & Talijalan



Si au début la douce n'avait pas été des plus enchanté d'avoir un véritable toutou coller à ses bottes presque 24h/24, elle avait fini par trouver chez le soldat quelque chose se rapprochant à un ami. Bien qu'un peu trop pot de colle sur les bords, elle semblait apprécier la compagnie de l'homme qui l'accompagnait presque tout le temps.

Ce jour-là, Talijalan c'était de nouveau rendu dans les bas quartiers pour apporter des vivres aux plus pauvres et des fourrures pour protéger les démunies du froid qui commençait à s'installer un peu partout sur Tirania. Chaque année, nombreux étaient ceux qui mourraient de froid mais son oncle n'y avait jamais fait attention, une vie de plus ou de moins ne comptait plus pour lui qui avait déjà vu tant de mort...

La princesse bavassait avec son garde tout en distribuant les dernières fourrures et vivres aux habitants de la basse ville quand des bruits de combats se firent entendre suivit d'une odeur de sang qui vint chatouiller les narines délicates de la jeune femme. Talijalan regarda alors le guerrier à ses côtés et ils partirent en direction de la zone de combat. Ce n'était pas bien loin et les bruits provenaient d'un grand bâtiment. Attrapant Fae, la belle pénétra dans l'enceinte sur ses gardes prête à déployer l'arme au moindre bruit suspect. L'odeur de sang qui se répandait dégouttait au plus au point la princesse qui essaya de se concentrer sur autre chose.

Une voix gutturale résonna dans la battisse.

-Maintenant que je suis descendu, qu'es-ce que tu me veux ?

Au même moment Talijalan fit son apparition dans une cour où tel ne fut pas sa surprise de voir le nouveau maître d'armes de Dyvtalnia Academy. Son regard passa alors du maître d'armes à l'autre homme entouré de plusieurs mastodontes lourdement armés.

-Bon sang mais que ce passe-t-il ici?!





_________________________________
   
   
   
Anariel Va Fae -
All men must die
But we are women

   @LADY

Everybody wants to rule the world:
 


Dernière édition par Talijalan Lajak Khaleesi le Sam 14 Mar - 13:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dyvtalnia-academy.forumactif.org
démon

Messages : 24
Droks : 90
Date d'inscription : 19/11/2014
Camps : Vous aimeriez en avoir le coeur net, non ?
Age : 39

Qui suis-je?
Age ::
Rang ::
INVENTAIRE ::

MessageSujet: Re: [Terminé] A la recherche d'un nouveau "Chez Soi" Lun 9 Mar - 22:24


"Maintenant que je suis descendu, qu'es-ce que tu me veux ?"

Kauko dégaina lentement son épée, pointant son extrémité vers le bedonnant énergumène. Il détailla un peu le bonhomme : le quintal dépassé, le mètre quatre-vingt-dix qui lui donnait une allure tout de même musculeuse et puissante. Sa bouche était tordue en un rictus mauvais, lui offrant un faciès de tueur mal rasé et bestial.
Il portait des vêtements aux tons pseudo-riches, amples, négligés, mais chauds, et un baudrier où pendait une épée courte, presque un glaive, du genre que les hommes du nord portent en couteau, mais en plus long
Autour de lui, se massait une dizaine d'hommes, et quelques femmes. Tous affichaient une mine patibulaire au possible, et fourbissaient cordes, gourdins et autres couteaux, prêts à en découdre. Ils s'étendirent pour encercler Kauko petit à petit.


- Je vais dire les choses simplement : je veux que tu dégages, toi et tes acolytes, et que vous foutiez la paix aux gens qui habitent ici. Et que plus jamais je ne vois vos sales trognes dans les environs. C'est assez clair ?
L'homme interloqué, comme ses sbires, laissa passer quelques secondes de flottement avant de commencer à rire. Avec un retard, ses hommes firent de même, quand une voix claire et haute les interrompit.

- Bon sang, mais que se passe-t-il ici ?!

Kauko se glaça. Cette voix appartenait sans aucun doute à celle dont il avait fait la connaissance plus tôt dans la journée. La princesse Talijalan. Il se retourna pour l’apercevoir du coin du regard avant de reporter son attention sur le presque-cercle de ses adversaires.
Que faisait elle ici, et que pensait-elle qu'il se passait, nom d'un chien ? Dans les bas-quartiers, c'était la loi du plus fort et ... a cet instant, Kauko se surpris à avoir remarqué en retard l'énorme masse de muscles qui accompagnait la jeune femme comme une ombre.

Avant que quoique ce soit d'autre n'ait le temps de se produire, le criminel claqua des doigts et montra la jeune fille de son gros index boudiné.

_________________________________
__________________________________________________________________________
Narration(#e9c9b1)
- Paroles (#df6d14) *Pensées (#df6d14)*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
humain

Messages : 150
Droks : 133
Date d'inscription : 18/10/2014
Camps : Dyamar
Age : 28

Qui suis-je?
Age :: 26 hivers
Rang :: Garde du Corps de Talie
INVENTAIRE ::

MessageSujet: Re: [Terminé] A la recherche d'un nouveau "Chez Soi" Mar 10 Mar - 0:59

Nous partîmes en direction de l'échauffourée et, arrivées devant le bâtiment où elle avait lieu, Talijalan dégaina son arme, prête à la déployer le cas échéant, et nous entrâmes.
"Maintenant que je suis descendu, qu'est ce que tu me veux ?" résonna une voix rocailleuse.
Nous sortîmes dans une cour et y trouvâmes un homme massif.
Face à lui se trouvait un homme de taille moyenne taillé dans le roc, portant une tresse et une barbiche garnies de diverses breloques, ainsi que des tatouages étranges sur le visage. C'était un des professeurs de combat de l'académie qui venait d'arriver, d'après la description que m'avait faite ma princesse un peu plus tôt. *Que fait-il ici ? Par Zeus !* me demandais-je.
D'autres hommes et femmes armés encerclaient ce dernier.

"Je vais dire les choses simplement, dit le professeur, armé de son épée. Je veux que tu dégages, toi et tes acolytes, et que vous foutiez la paix aux gens qui habitent ici. Et que plus jamais je ne vois vos sales trognes dans les environs. C'est assez clair ?"
L'homme se mit à rire, suivi de ses sous-fifres, quand la voix de ma royale protégée se fit entendre :
"Bon sang, mais que se passe-t-il ici ?"

Le Maître d'Armes se tourna brièvement vers nous, tandis que le gros bonhomme claqua des doigts et pointa en direction de ma princesse. Mon sang ne fit qu'un tour et je dégainai mon épée. Puis je me ravisai et la plantai fermement dans le sol herbeux de la cour.
*Ils n'ont que des couteaux et des morceaux de bois, me dis-je. Autant leurs laisser une chance de rester en vie...*
Je me plaçais aux cotés de Talie, qui s'apprêtait aussi à faire face à l'attaque.

J'attrapai par le poignet le premier attaquant venu au moment où il frappa de son couteau et lui planta mon poing dans les dents, ce qui l'assomma net. Un second m'attaqua armé d'un gourdin, je l'esquivai et l'attrapai par le cou et l'entrejambe pour le balancer dans un groupe de ses collègues qui arrivaient. Les suivants n'étaient pas beaucoup plus brillants.

L'un de nos assaillants, armé d'un couteau, se faufila dans le dos de ma douce. J'eus tout juste le temps de l'attraper par le bras et de retourner son arme contre lui avant de rugir :
"Le prochain qui ose s'approcher d'elle, je le bute !"

_________________________________
COULEURS DES DIALOGUES:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vampire

Messages : 265
Droks : 462
Date d'inscription : 02/03/2014
Camps : Dyamar
Double-Compte : Dorian et Aheshke sont skyzophrène avec moi
Age : 20

Qui suis-je?
Age ::
Rang ::
INVENTAIRE ::

MessageSujet: Re: [Terminé] A la recherche d'un nouveau "Chez Soi" Mar 10 Mar - 21:33




 





La princesse observa l'homme tomber au sol et haussa les épaules avant de lâcher la dague qu'elle avait attrapé pour la planter dans le corps de l'homme qui avait tenté de l'attaquer par-derrière. Cependant, Dudo avait été plus rapide qu'elle et avait envoyé l'homme dire bonjour au sol. Un petit sourire amusé se dessina sur les lèvres de Talie quand elle vit les hommes reculer effrayés par l'homme à la peau grise. Elle déploya Fae en observant l'homme qui avait lancé ces débiles contre eux et fronça légèrement les sourcils. Mered Malgor, un homme vil qui foutait la pagaille partout où il allait, ils n'avaient pas encore pu mettre la patte sur ce charmant monsieur qui naviguait entre le trafic d'esclave et d'autres magouilles peu recommandable. Elle fit quelques pas en avant de prendre la parole.

-Mered Malgor! Depuis le temps que l'on vous recherche, vous avez actuellement deux possibilités qui s'offrent à vous : rendez-vous gentillement et aucun mal ne vous sera fait, ou persister et nous serons dans l'obligation de vous tuer.

Un grognement passa entre les lèvres de l'affreux bonhomme qui ne semblait pas décider à céder. Il cracha par terre avant d'aboyer.

-Ce n'est pas une blondasse qui va me donner des ordres.

Sans ajouter un mot, le combat reprit et les hommes se jetèrent contre eux. La princesse eut juste le temps de faire une pirouette pour esquiver l'homme qui se jetait contre elle, et l'épée à double lame fendit l'air avant de trancher la gorge de l'agresseur. Le corps tomba au sol tandis qu'il se vidait de son sang. La demoiselle ferma les yeux quelques instants l'odeur du sang frais commençant à lui monté à la tête, elle se reprit cependant vite, ne pouvant se permettre de se perdre. Ils devaient se débarrasser de la vermine bonne fois pour toute, cela faisait un bout de temps que le Mered les faisait tourner en bourrique maintenant elle ne pouvait pas le laisser filer.




_________________________________
   
   
   
Anariel Va Fae -
All men must die
But we are women

   @LADY

Everybody wants to rule the world:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dyvtalnia-academy.forumactif.org
démon

Messages : 24
Droks : 90
Date d'inscription : 19/11/2014
Camps : Vous aimeriez en avoir le coeur net, non ?
Age : 39

Qui suis-je?
Age ::
Rang ::
INVENTAIRE ::

MessageSujet: Re: [Terminé] A la recherche d'un nouveau "Chez Soi" Jeu 26 Mar - 18:36


Kauko se battit avec célérité et précision, frappant et esquivant dans un ballet de mouvements qui ressemblait à une danse élaborée. Les hommes de mains de Malgor, comme la princesse le nomma plus tard, s'écartaient au fur et à mesure, prenant la mesure que Kauko comme l'autre adversaires étaient redoutables.
Le combat cessa soudain après que la masse de muscles qui accompagnait Talijalan eut rugit une sévère menace. Le répit fut court mais permit à la Princesse de menacer, en le nommant, le chef du "gang". Un criminel recherché, hein ? Kauko se dit à lui même que décidément, il avait de flair pour les mecs louches.
Malgor rompit l'échange rapidement et le combat reprit. Il avait laissé le temps à Kauko de retrouver son calme après l'arrivée inopinée de la Princesse. Il avait prit plusieurs grosses et profondes inspiration, trouvé un équilibre si particulier qui lui offrait un don inestimable

*Le temps est venu ...* pensa-t-il, ouvrant sa perception au monde terne et changeant de la précognition.
Kauko vis avec quelques secondes d'avance trois hommes se jeter sur lui. Sa réaction restait flou et il la choisit au dernier instant, quand la vision prédite et la réelle s'étaient presque rejointes : Son coup droit partit franchement, en emporté, cueillant son assaillant du tranchant de son épée à la gorge. Le recul qu'il avait amorcé et le coup le firent partir en arrière, ouvrant le garde de celui du centre.
kauko tira sa seconde lame, plus courte, de son fourreau sur son coté droit avec sa main gauche. Amorçant un mouvement circulaire, il propulsa l'épée droit vers le troisième assaillant, ce qui le stoppa net et même dû le tuer sur le coup. Poursuivant son mouvement, Kauko tourna, son épée parant le coup maladroit de l'adversaire restant, et avec l'inertie accumulée dans son tour sur lui-même, trancha le ventre de celui-ci, offert à la pointe d'acier noir acérée qui poursuivait son chemin sanglant.

Durant son mouvement, une nouvelle image vint se superposer, celle d'une prise en tenaille par deux autres hommes de main, et d'un troisième qui suivait son chemin dans son dos, cherchant à l'atteindre. Kauko fit un tour de plus, saisissant dans son dos la poignée de l'épée que son dernier mort lâchait, un d'un mouvement, ample, se propulsa entre les deux hommes, tendis les bras, d'un mouvement de poignet passa leur parade et ... ils s'empalèrent d'eux-même sur les pointes des épées, comprenant trop tard que leur mouvement avait causé leur perte.

Kauko n'eut qu'à se redresser et se tourner vers l'homme dans son dos, qui en le voyant face à lui hasita une seconde de trop, permettant à kauko, d'un simple grand moulin de ses deux bras, d'écarter son épée et de placer ses deux lames sous sa gorge, décapitant le malheureux en croisant ces épées.
Un genoux à terre lui écita le coup suivant, et il plongea son épée dans le ventre du nouvel assaillant. De son bras gauche libre, il lança la lame courte droit vers Malgor, lui ouvrant l'intérieur de la cuisse. L'homme glapit de douleur et de surprise.


"Y'en aurait-il qui voudraient encore tenter leur chance ?" demanda lentement Kauko en se redressant à nouveau, l'air mauvais, un sourire carnassier sur le faciès, du sang dégouttant de ses cheveux et de son bouc. Son visage était comme ses vêtements, macullés de petites perles de sang encore chaud.

Autour de lui, les hommes de mains effrayés de Malgor n'osaient plus rien. Ils étaient au aguets, tarrorisés à l'idée que ce serait bientôt leur tour. Malgor avait beau leur demander de l'aide et aboyer des ordres en se tenant la cuisse, avachit à terre, personne ne venait plus l'aider.

Dans son dos, les bruits du combat de la princesse et de son monstre ne retentissaient plus non plus.

_________________________________
__________________________________________________________________________
Narration(#e9c9b1)
- Paroles (#df6d14) *Pensées (#df6d14)*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
humain

Messages : 150
Droks : 133
Date d'inscription : 18/10/2014
Camps : Dyamar
Age : 28

Qui suis-je?
Age :: 26 hivers
Rang :: Garde du Corps de Talie
INVENTAIRE ::

MessageSujet: Re: [Terminé] A la recherche d'un nouveau "Chez Soi" Ven 27 Mar - 0:21

"Le prochain qui ose s'approcher d'elle, je le bute !"
À peine avais-je prononcé ces mots qu'un mouvement de recul parcourra nos adversaires.
Du coin de l’œil, je vis ma princesse observer le chef de nos agresseurs avant de lui sommer de se rendre. Comme on pouvait s'y attendre, il n'y entendit rien et renvoya ses chiens à l'assaut.

Je vis l'un d'eux se jeter sur Talie, avant de finir la gorge tranchée par son épée à deux lames. Elle se raidit un instant, comme je l'avais vu faire une fois, sur la plage. Mais elle se ressaisi vite et reprit le combat. Combat qui, ce coup ci, se concentra principalement sur Kauko. Nous nous battions aussi, bien sur, mais, pas autant que lui... Pour ma part je n'ai essuyé que quelques assauts, plus nuls les uns que les autres. Même pas une égratignure, c'en est navrant...

Je vis trois hommes se jeter sur lui par surprise. Même moi, j'aurais été pris de court. Mais pas lui. En un seul mouvement il tua les trois, comme s'il les avait senti arriver. Il continua sa petite danse et en tua deux autres en entrant dans leur gardes comme s'ils l'y avaient invité. Un suivant vint lui même se décapiter sous ses lames. Et il esquiva un dernier avant de planter son arme dans son ventre. De sa main libre, il envoya une dague en direction du criminel, qui la reçu dans la cuisse.

"Y'en aurait-il qui voudraient encore tenter leur chance ?" demanda le Maître d'armes, en se relevant tel un prédateur assoiffé de sang.
Plus personne ne bougeait. Malgor, prostré comme une proie blessée, avaient beau leur ordonner d'attaquer, plus un seul n'obéissait, effrayé et aux aguets.

Je m'avançais vers l'estropié, ses hommes s'écartant sur mon passage, et l'aidais à se relever... en l'attrapant par le col. Je l'emmenais à ma protégée et le lâchais devant elle.
"Princesse Talijalan, dis-je avec un sourire couplé d'une légère révérence. Le prisonnier est à vous."
Je me retournais vers les sbires du prisonniers et en vis un qui prenait la poudre d'escampette. J'attrapais la première épée venue et la lui lançais dans les jambes.
"Je vous interdis de fuir ! hurlais-je. Le prochain qui fuie, je jure, par Zeus, que je le tue sans autre forme de procès. Jetez tous vos armes en tas et regroupez vous."

_________________________________
COULEURS DES DIALOGUES:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vampire

Messages : 265
Droks : 462
Date d'inscription : 02/03/2014
Camps : Dyamar
Double-Compte : Dorian et Aheshke sont skyzophrène avec moi
Age : 20

Qui suis-je?
Age ::
Rang ::
INVENTAIRE ::

MessageSujet: Re: [Terminé] A la recherche d'un nouveau "Chez Soi" Mar 31 Mar - 19:31



L'agilité de la princesse eut vite raison des brutes qui l'attaquaient, ils étaient minables, ils frappaient pour frapper sans avoir la moindre réflexion, il était indéniable qu'ils étaient plus fort qu'elle mais n'étant pas plus intelligent qu'un petit pois, Talijalan avait un avantage considérable. Ne cherchant pas à parer les coups car elle risquait d’endommager Faë, elle se contentait d'esquiver et attaquer rapidement. La demoiselle trancha la gorge d'un dernier assaillant qui tomba lourdement sur le sol et prit une grande respiration avant d'observer le maître d'arme et son protecteur qui à leur tour, achevaient leurs combats. Elle observa alors autour d'elle et n'y vit que du sang.

Talijalan ne revint à elle que lors qu'une masse s'effondra à ses pieds. Secouant la tête pour retrouver ses esprits, elle cligna plusieurs fois des yeux pour observer le lamentable Malgor qui gémissait de douleur apres que Dudo l'ai lâché à ses pieds. Elle n'avait aucune pitié pour lui, le voir souffrir l'amusait presque, elle aurait aimé s'asseoir et le regarder mugir de douleur à chaque fois qu'il tenterait de bouger. Ce n'était qu'un maigre paiement des horreurs qu'il avait fait subir à Irri, la demoiselle qui était aujourd'hui la servante de Talie. Irri ne leur avait point tout raconté, mais rien que les conditions dans lesquels les chevaliers de la couronnes l'avait trouvé elle et d'autres personnes condamné à être des esclaves, avait suffit à la princesse pour vouer une haine à l'auteur de tout ceci qui avait lâchement prit la fuite par dessus le marché.  

Elle demeura silencieuse quelques instants, le visage totalement impassible, avant qu'un sourire mauvais ne se dessine sur ses lèvres. Il était si pitoyable, comme quoi, il aurait du l'écouter la blondasse et lui obéir, mais non, il avait voulu jouer, et il avait perdu.

-Vous auriez du vous pliez aux ordres de la blondasse...

-Fille de ...

Il n'eut pas le temps de continuer, les mains de la princesse se posèrent de chaque côtés de sa tête et alors qu'elle commençait à refroidir ses mains tout en réfléchissant à ce qu'elle allait faire.

1: Talijalan ne fait rien
2: Talijalan lui brise la nuque
3: Talijalan lui geler la tête et la lui brise
4: Talijalan lui arrache la tête


_________________________________
   
   
   
Anariel Va Fae -
All men must die
But we are women

   @LADY

Everybody wants to rule the world:
 


Dernière édition par Talijalan Lajak Khaleesi le Mar 31 Mar - 19:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dyvtalnia-academy.forumactif.org

Messages : 71
Droks : 102
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: [Terminé] A la recherche d'un nouveau "Chez Soi" Mar 31 Mar - 19:31

Le membre 'Talijalan Lajak Khaleesi' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quatres choix' : 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
démon

Messages : 24
Droks : 90
Date d'inscription : 19/11/2014
Camps : Vous aimeriez en avoir le coeur net, non ?
Age : 39

Qui suis-je?
Age ::
Rang ::
INVENTAIRE ::

MessageSujet: Re: [Terminé] A la recherche d'un nouveau "Chez Soi" Jeu 16 Avr - 16:10


Kauko se tint en retrait durant l'échange suivant, quand la masse de muscle à la peau grise, *un golem ?* pensa-t-il, se chargea du bandit comme si l'homme ne pesait rien, et l'amena devant la princesse. Il reprenait son souffle, attendant les premiers échos annonciateurs de la migraine qui ne manquerait pas de suivre son usage de son pouvoir de précognition.
Il observa avec intérêt l'autorité du garde du corps sur les sbires de Malgor, et encore plus l'attitude de Talijalan.
Elle ne semblait plus là même personne à présent. Comme si une force mauvaise s'était emparée de l'innocente quoique forte gamine que la Maitre d'armes avait rencontré plus tôt dans la journée.
Et tout à coup, coupant l'insulte de l'homme à ses pieds, elle lui prit la tête et la lui arracha du corps. Subitement. Violemment. Facilement ...

Surpris et même stupéfait, Kauko marqua un pas en arrière, le visage figé en une expression de terreur. Celle qui venait d'agir ainsi n'avait ni la carrure ni le caractère de le faire. C'était totalement inepte, incongru, même dans un monde comme le leur. Comment une jeune femme en apparence si frêle avait-elle pu arracher à mains nues la tête d'un homme ?

Devant ce spectacle, les hommes de main de Malgor eurent pour la plupart une réaction parfaitement logique face à la terreur : s'enfuir. Loin. Vite. Choix risqué mais logique : le golem n'arriverait pas à tous les attraper, il y avait de nombreuses sorties, bref, ce fut comme un vol d'étourneaux qui s'égayèrent en hurlant "à l'assassin" ...
L'assassin en question fusse-t-elle la princesse héritière ne comptait pas dans l'équation.
Kauko, lui, resta en retrait encore, n’empêcha pas les hommes de s'enfuir, se plaçant même en protection entre le duo meurtrier et les quelques sbires qui ne s'étaient pas enfuis : trois hommes et une femme, qui s'étaient collés contre le muret de la cour.
Toujours interdit, mais tenant fermement son épée, il attendait la suite des évènements, et surtout de leur partie imprévisible ...

_________________________________
__________________________________________________________________________
Narration(#e9c9b1)
- Paroles (#df6d14) *Pensées (#df6d14)*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
humain

Messages : 150
Droks : 133
Date d'inscription : 18/10/2014
Camps : Dyamar
Age : 28

Qui suis-je?
Age :: 26 hivers
Rang :: Garde du Corps de Talie
INVENTAIRE ::

MessageSujet: Re: [Terminé] A la recherche d'un nouveau "Chez Soi" Jeu 16 Avr - 23:07

Après avoir déposé mon colis aux pieds de la princesse, elle garda le silence un instant puis cracha :
"Vous auriez dû vous pliez aux ordres de la blondasses.
- Fille de..." eu-t-il juste le temps de dire avant de se faire rafraîchir les idées et de perdre la tête...

Talie venait de lui arracher la tête. Sans autre forme de procès. Choqué par ce geste, je restai coi quelques secondes. Je vis les sbires de Malgor s'enfuir ventre à terre, ayant plus peur de ma protégée que de moi. Je ne leur couru pas après, j'avais leurs signalement, *je pourrais toujours les faire rechercher par la garde* me dis-je.

Je ne savais quoi dire, quoi penser. Je ne la reconnaissais plus. Elle avait déjà eu un excès comme celui-ci, il y a quelques temps, sur la plage, avec les gardes nous ayant surpris en difficulté avec ses dragons. Mais là, c'était différent encore.
Je me détournais de ma belle meurtrière et partis récupérer mon épée, laissée plus tôt, plantée dans le sol. Je vis le Maître d'Armes se placer entre nous et les derniers bandits acculés contre le mur, comme pour les protéger de nous. Il nous fixait, l'épée à la main, comme s'il se préparait à en découdre.

Je fis quelques moulinet avec mon arme pour la débarrasser de la terre collée à la lame et la remis dans son fourreau sur mon dos. Après quoi, je me tournais vers Talijalan, les bras écartés en signe d'incompréhension, le regard interrogateur, et la voix empreinte de reproche, et dis :
"Pourquoi, princesse ? Pourquoi l'avoir tué ?! Il aurait été jugé et sans mal reconnu coupable ! ET QU'EST CE QU'IL VOUS A PRIT ??? PAR TOUT LES DIEUX !!!"

À peine eus-je prononcé ces mots que je les regrettais. Pas mes paroles elles-même mais le ton employé... Je connaissais son caractère, j'allais sûrement me faire taper sur les doigts, ou... pire...

_________________________________
COULEURS DES DIALOGUES:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vampire

Messages : 265
Droks : 462
Date d'inscription : 02/03/2014
Camps : Dyamar
Double-Compte : Dorian et Aheshke sont skyzophrène avec moi
Age : 20

Qui suis-je?
Age ::
Rang ::
INVENTAIRE ::

MessageSujet: Re: [Terminé] A la recherche d'un nouveau "Chez Soi" Jeu 23 Avr - 15:32



La princesse demeura quelques instants silencieuse, ses bras étaient douloureux alors qu'elle tenait encore dans ses mains ensanglantées, la tête de l'homme. Cela ne lui faisait ni chaud, ni froid, elle n'avait eu aucune pitié et n'avait aucun remord quant à son geste. Il ne méritait en aucun cas un jugement et même s'il avait été conduit devant Wilas, son sort aurait été le même : la mort. Elle avait donc fait gagné un certain temps à son oncle et avait ainsi venger Irri. Talijalan lâcha finalement la tête de l'homme et récupéra Faë qu'elle avait posé à coté d'elle avant de s'occuper du cas de Malgor.  

Elle se tourna ensuite lentement vers son protecteur qui avait pris la parole peu de temps après qu'elle eut agit. Elle leva la tête pour pouvoir le regarder et haussa un sourcil.

-Si vous ne voulez pas retourner visiter les cachots, je vous conseille vivement d'utiliser un autre ton pour me parler.

La voix de Talijalan était calme et froide, presque trop calme au vu des circonstances. Elle était une demoiselle particulièrement susceptible et impulsive, lors de sa première querelle avec l'homme à la peau grise après qu'elle eut tué les soldats sur la plage, ce dernier avait pu le constater. Cette fois, c'était tout autre, comme s'ils avaient en face d'eux la princesse, sans pour autant que ce soit elle. Talijalan reporta alors son attention sur son épée dont les lames disparurent et qu'elle replaça alors contre sa cuisse avant de regarder de nouveau le soldat à la peau grise.

-J'ai tout simplement fais gagner du temps au roi, de plus ce misérable ne méritait rien de mieux, pur vengeance. Cette réponse vous convient elle soldat ?

La Lajak se tourna ensuite vers le nouveau professeur de l’académie, il se tenait devant les sbires de Malgor et tenait fermement son épée. Elle demeura quelques instants silencieuse de nouveau, le monstre ici n'était plus Malgor mais bien elle qui n'avait pas hésiter un seul instant à lui ôter la vie. Talijlan déglutit alors, mal à l'aise, mais tenta temps bien que mal de rester stoïque. Elle s'adressa alors aux personnes acculées contre le mur.

-Je ne vous ferais point de mal, cependant sachez que vous serez tout de même jugés pour complicité dans les actes commis par Malgor, le jugement du roi ne sera que plus clément si vous vous rendez.

Talijalan s'adressa par la suite au maître d'arme.

-Si je puis me le permettre, qu'elle est la raison de votre présence ici ?



_________________________________
   
   
   
Anariel Va Fae -
All men must die
But we are women

   @LADY

Everybody wants to rule the world:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dyvtalnia-academy.forumactif.org
humain

Messages : 150
Droks : 133
Date d'inscription : 18/10/2014
Camps : Dyamar
Age : 28

Qui suis-je?
Age :: 26 hivers
Rang :: Garde du Corps de Talie
INVENTAIRE ::

MessageSujet: Re: [Terminé] A la recherche d'un nouveau "Chez Soi" Mer 6 Mai - 12:58

La princesse Talijalan se tourna vers moi et haussa un sourcil courroucé.
"Si vous ne voulez pas retourner visiter les cachots, dit-elle d'un ton glacial, je vous conseille vivement d'utiliser un autre ton pour me parler."
Elle détourna les yeux vers Fae, son étrange épée aux deux lames rétractables, et fit disparaître ces dernières.
*Cette arme est vraiment étrange, me dis-je à ce moment. Sûrement empreinte d'une magie qui m'est inconnue. Comment les lames peuvent-elles se rétracter dans une poignée trois fois trop petites pour les contenir ?*

Ma protégée redirigeât son attention sur moi et dit :
"J'ai tous simplement fait gagner du temps au roi, de plus ce misérable ne méritait rien de mieux, pure vengeance. Cette réponse vous convient-elle, soldat ?"
Je savais que sa dernière question était purement rhétorique, que son rang m'interdisait de lui répondre ce que je pensais réellement. Mais ma dévotion envers elle était, à mes yeux, bien supérieur aux obligations que m'imposaient son titre de princesse. Je lui répondis donc, d'un ton similaire au sien :
"Non princesse. Cette réponse ne me convient pas. La vengeance n'a rien à faire dans une histoire de justice. Votre oncle aurait sûrement préféré perdre son temps plutôt que de savoir les mains de sa nièce salies par le sang d'un criminel. De plus, la mort est une trop belle échappatoire pour un brigand comme lui"

Je fis une pause de quelques secondes, plongeant mes yeux dans les siens pour épier ses réactions, et repris :
"Je vous l'ai déjà dit sur la plage, princesse, lorsque vous m'avez fait quitter l'armée pour devenir votre protecteur, si vous protéger signifie vous désobéir, j'en prends le risque, quoi qu'il m'en coûte. Là ce n'est pas votre intégrité physique qui est en danger, mais votre image. Je ne vous reconnais pas. Vous êtes plutôt soupe au lait, certes, la dernière fois vous avez été prise d'un excès de folie à cause du sang qui vous est monté à la tête, mais cette fois c'est tout autre. Il était à votre merci. Vous êtes bien trop différente de ce que je connais de vous pour que ce soit normal."

Je refis une nouvelle pause avant d'ajouter :
"Je ne souhaite que deux choses, princesse. Vous protéger, et protéger ce monde qui est désormais le mien. Mais si pour cela je dois refaire un séjour au cachot, alors soit."
Et je ponctuai mon laïus en dégainant mon arme et la lui tendant, pommeau en avant, en signe de reddition.

_________________________________
COULEURS DES DIALOGUES:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vampire

Messages : 265
Droks : 462
Date d'inscription : 02/03/2014
Camps : Dyamar
Double-Compte : Dorian et Aheshke sont skyzophrène avec moi
Age : 20

Qui suis-je?
Age ::
Rang ::
INVENTAIRE ::

MessageSujet: Re: [Terminé] A la recherche d'un nouveau "Chez Soi" Dim 24 Mai - 12:13


La mâchoire de la jeune princesse se crispa quand elle entendit Dudoviksm lui répondre alors qu'elle s'adressait maintenant au nouveau maître d'armes de l’académie. Elle ne voulait pas justifier la raison de cet acte et n'avait en temps normal, aucune raison de le faire. Elle aurait cependant du s'en douté que son nouveau protecteur allait poser des questions, il ressemblait beaucoup à Jin, il n'avait que faire de la convenance et du respect des rangs, quand quelque chose ne tournait pas rond, Jin avait été le premier à remettre Talijalan à sa place. Un soupir passa entre les lèvres de la jeune femme. Jin... Le reverrait-elle un jour? Elle ne pensait pas souvent à lui, mais la similitude entre lui et son nouveau protecteur lui rappelait son absence, car si Talie appréciait Dudoviksm il demeurait le fait que Jin était celui qui avait veillé sur elle durant toute son enfance, qu'il était le frère qu'elle n'avait jamais eut et en qui elle avait une confiance aveugle.

Durant le monologue de l'homme à la peau grise, Talijalan n'avait dit aucun mot, son visage était resté stoïque. Et alors que se dernier lui tendit son épée, la princesse garda quelques instants encore le silence avant de prendre la parole.

- La mort était en effet bien trop douce pour lui, il aurait mérité quelque chose de beaucoup plus long et de douloureux, cependant sa présence m'insupportait. Il ne méritait aucune justice, pas après avoir réduit en esclavage de nombreuses personnes, pas après avoir détruit la vie de ces pauvres gens. Certaines personnes comme Irri ont eut la chance de s'en sortir, d'avoir une nouvelle vie, mais elle en reste néanmoins marquée par ce qu'elle a vécu, j'ai toujours promis de la venger, aujourd'hui, c'est chose faite et si c'était à faire, je le referais ! Que cela vous plaise ou non Dudoviksm, rangez votre épée maintenant.

Sa voix était ferme, déterminée et irrévocable. Talijalan savait que son image de gentille et bonne princesse allait en prendre un sacré coup, et qu'elle n'aurait certainement pas du agir de la sorte, mais alors que Malgor était à genoux devant elle, complètement à sa merci, pas à un seul moment, elle ne pensa à faire preuve d'un minimum de clémence envers lui. La princesse regarda alors de nouveau Kauko Locklann qui était resté silencieux. Elle l'observa, dans l'attente d'une réponse à la question posée quelques minutes auparavant et croisa finalement les bras en haussant un sourcil.

-Avez vous donc perdu votre langue Monsieur Locklann?

_________________________________
   
   
   
Anariel Va Fae -
All men must die
But we are women

   @LADY

Everybody wants to rule the world:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dyvtalnia-academy.forumactif.org

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Terminé] A la recherche d'un nouveau "Chez Soi"

Revenir en haut Aller en bas

[Terminé] A la recherche d'un nouveau "Chez Soi"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Un nouveau chez-soi.
» Bienvenue dans ton nouveau chez toi! [Privé Calendina Nakori et Sora Kujo]
» Du nouveau chez les lordz - Napoleon III beta v2 -
» Du nouveau chez Glénat
» Un nouveau départ [Hoheinhem Van]
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dyvtalnia Academy ::  :: Unkeeliëra :: Cair Akellan :: Bas-Quartier-