Le destin de Tirania repose entre vos mains. Qui serez vous?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

United we stand |Jeni & Cirth|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité

MessageSujet: United we stand |Jeni & Cirth| Sam 21 Juin - 9:44


United we stand


Il faisait sombre, il était à peine possible de pouvoir discerner les éléments qui étaient aux alentours. Cirth posa sa main contre un muret fait de dalle en pierre qu’elle pouvait deviner encore brute seulement au touché. La ruelle dans laquelle elle se trouvait lui été familière pourtant, elle n’arrivait pas à se souvenir à quel moment et pourquoi elle s’était retrouvé ici. « De retour camarade ? » Cette voix… Elle se retourne avant de sursauter, retenant de justesse un cri de stupeur « Toi… Qu’est-ce que… » L’homme blond se rapproche, elle tente de reculer mais elle ne comprend pas pourquoi ses jambes refusent de lui obéir, il lui était impossible de bouger, elle était comme paralysée « Tu as eu une drôle de manière de me remercier de t’avoir sortie de ce minable orphelinat… »  Elle grogne doucement, posant sa main contre son fourreau mais l’épée avait disparu alors qu’elle y était il y a quelques instants. Qu’est-ce qui se passait ? « Te remercier pour avoir rendu mon existence plus pitoyable ? » Il sourit doucement, amusé par la réplique de la jeune femme puis pose sa main contre le cou son cou resserrant sa poigne, glissant l’autre vers son entre-jambe « Il serait temps que je te rééduque. »

Ses yeux se sont soudainement ouverts, en même temps qu’elle se redressait brusquement, haletante et la sueur froide perlant contre sa tempe. Ce n’était qu’un cauchemar, rien de plus. Elle souffla doucement, soulagée. Les temps commençaient déjà à se faire durs avec toutes les rumeurs qui couraient dans les alentours de l’académie, certains parlaient de prophéties disant que Tirania était en grand danger. Baliverne. Ils sont déjà tous en grand danger depuis qu’ils sont nés mais ils n’ont pas l’air d’en avoir conscience. Cela devait être sans doute mieux ainsi. Ils vivraient tous sinon dans une peur constante enfin vivre… Ils ne feraient qu’exister et survivre. Cirth jeta un coup d’œil par la fenêtre de la chambre. Il faisait encore sombre dehors, du moins pas totalement, la lune étant pleine, elle offrait une pleine clarté à cette nuit.  Son regard se déplaça vers sa camarade de chambre, Talijalan qui semblait dormir paisiblement. Un léger sourire se dessina sur les lèvres de la jeune femme. Elle sortit de son lit, trop agitée encore pour retourner se coucher aussitôt, le seul besoin qu’elle avait à présent était de prendre l’air, se changer les idées. Après avoir enfilé sa chemise en lin puis une sorte de pantalon assez collant pour pouvoir mettre ses bottes sans problème, elle prit sa pèlerine qui était posée sur le rebord de son lit avant de quitter la chambre silencieusement.
Ses pas l’amenèrent au niveau du terrain d’entraînement pour les dragons et leurs maîtres, c’était un lieu particulièrement en hauteur sans doute pour pouvoir les chevaucher en tant que dragonnier et user de leur osmose pour attaquer. Elle s’avança vers l’un des pontons en roche où généralement ils plongent avec leur monture pour ensuite repartir vers les airs, planant. D’un côté Cirth les enviait pour cette chance de connaitre ce que c’est de voler mais d’un autre, elle n’aimait pas le fait de devoir devenir « dépendant » en quelque sorte du dragon. Ils sont sans doute reconnus comme faisant partie de l’élite de l’Académie mais est-ce que ce serait la même chose si leurs amis à ailes n’étaient pas avec eux ? Un soupir s’échappa de ses lèvres entrouvertes. Ce qui faisait sans doute la force des dragonniers c’est leur union, leur symbiose même si ce n’était qu’avec leur vouivre. La jeune femme s’approcha du rebord, retirant la capuche de sa pèlerine avant de s’asseoir, les jambes suspendue dans le vide. Son regard balayait l’horizon lointain, elle pouvait apercevoir d’ici le château de Tirania puis un peu plus en-dessous la ville. Un léger sourire étira les commissures de ses lèvre, l’avantage du cauchemar qu’elle venait de faire était qu’il l’avait réveillé assez tôt pour pouvoir bénéficier de la vue nocturne de la ville.



Dernière édition par Cirth Lövnguard le Dim 24 Aoû - 15:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

MessageSujet: Re: United we stand |Jeni & Cirth| Lun 23 Juin - 17:40



United we stand.
feat Cirth


Jeni souriait. Un des rares moments où ses traits pourtant si durs et froids se détendaient pour venir éclairer son visage.
Le vent s'engouffrait dans le voile noir comme la nuit de ses cheveux, les laissant tournoyer autour tandis que ses mains fines et agiles étaient posées sur la peau solide de l'animal qui la soutenait.
Voler était, sans doute, l'une des seule chose en ce monde qui la rendait heureuse d'avoir dû s'inscrire à ce pensionnat. Cette "pataugeoire de déchets" pour "élèves" qui étaient censés défendre leur monde.
N'importe quoi, juste des gosses avec des rêves et qui n'ont aucune notion de ce qu'est vraiment le monde, de ce qu'il se passe exactement à l'extérieur de leurs petits lits douillets.

Cela faisait déjà plusieurs heures que l'hybride chevauchait Helgrind, son gigantesque dragon à la cuirasse noire et feu.
Sentir ses mains sur sa carapace, les muscles du dragon se contracter à chaques mouvements, la touche de joie qui étincelait dans sa tête, provenant directement de l'esprit de l'animal... tout ça, cet ensemble la faisait sourire.

C'était vraiment très tôt que la semi-vampire avait pu monter son dragon.
D'habitude, l'entrainement était long et difficile, mais pourtant, le vol et toutes ses sensations qu'il lui procurait, elle avait l'impression de les connaître. Comme si elle avait toujours volé.

Après plusieurs essais de figures plus ou moins réussi -quelques tonneaux ratés et un piqué où elle avait failli voler de la selle- la brune secoua la tête et envoya un appel mental à Helgrind, lui demandant d'aller se poser.
A cette heure ci, les habitants du pensionnat devaient dormir pour la plupart, alors personne ne verrait la dragonnière descendre de sa monture à cette heure interdite.

Ses yeux en amandes se plissèrent et ses yeux d'elfe réussirent à distinguer une silhouette féminine, assise sur l'un des poteaux de décollage.
L'animal vira de bord, surprenant presque sa partenaire et s'approcha dangereusement du sol. Finalement, l’atterrissage se fit sans accident, bien que la jeune femme soit un peu secoué, Helgrind ne contrôlant pas encore bien ses atterrissages.
Jeni se laissa glisser de la selle et flatta doucement le flanc de son dragon, toute trace de sourire ayant disparu de son visage.
Puis, son visage pâle et froid se tourna vers l'inconnu, qui apparemment appartenait bien au sexe féminin.

-Qu'est-ce que tu fais là?

Ce n'était pas dans ses habitudes de parler la première -de parler tout court- mais aucune envie d'aller profiter de ses draps ne subsistait en elle. Alors, après avoir déchargé sa monture de son équipement de vol, la jeune femme croisa ses bras et s'appuya contre le flanc de l'animal qui s'était allongé, curieux de connaître les réactions de sa maîtresse face à l'inconnu.
Son regard perçant, fixé sur le dos de la silhouette, Jeni attendit sa réponse.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

MessageSujet: Re: United we stand |Jeni & Cirth| Jeu 10 Juil - 15:56


United We Stand


Les marques de la fatigue ne venaient toujours pas creuser le visage de la jeune femme ni embrumé son esprit qui voguait à travers la vue qui s’offrait à elle. Cet instant de solitude lui était plutôt bénéfique et c’était de quoi de plus normal, n’ayant jamais vraiment apprécié d’être très proche des gens. Cependant, état-elle vraiment seule dans cet endroit ? Cirth se releva soudainement dans un élan de surprise avant de reculer de quelques pas de manière rapide au point où son postérieur épousa à nouveau le sol dans sa chute. Le dragon n’était pas passé bien loin, un peu plus et elle l’aurait senti passer ce coup-ci. Sa respiration s’étant accélérée avec la stupeur que la créature lui avait faite, elle posa sa main contre sa poitrine sentant son cœur battre à tout rompre. Oui elle avait presque eu peur d’être tombée sur une patrouille ou autre personne qui surveille que les élèves sont bien dans leur chambre et non pas ailleurs.  Au final, rien de bien grave ne s’était produit donc aucune inquiétude à se faire à ce sujet, il ne s‘agissait pas d’un patrouilleur mais il y avait tout de même quelqu’un qui chevauché ce reptile ailé. L’avantage de son origine elfique était le fait que la perception des sons et sa vue étaient largement plus fortes qu’un humain normal, alors se décidant finalement de se relever, la bâtarde s’avança à nouveau vers le bord du ponton cherchant l’immense forme sombre qui surplombait le terrain, avec ténacité. C’est que ça ne volait pas lentement ces animaux non plus, donc le temps de regarder à un endroit elle a le temps de se déplacer à un autre, c’est donc à ce moment qu’elle usa de sa capacités d’elfes qu’est la nyctalopie, lui permettant de mieux distinguer les formes dans le noir de la nuit. Enfin après cinq minutes de recherches, elle réussi à distinguer la silhouette mouvante du dragon et en se concentrant un peu plus, le cavalier… Ou plutôt la cavalière. La vision en noire et blanc était vraiment pratique au final.    

C’était impressionnant de voir toutes ces figures à dos de cette créature, elle n’aurait pas imaginé qu’il était possible d’avoir autant de puissance et de grâce à la fois dans ses immenses carcasses d’écailles. Quelle sensation ça doit faire d’être sur le dos d’un dragon ? Ou même la sensation de voler… L’une des raisons pour laquelle, l’hybride enviait les dragonniers était bien celle-ci et rien d’autre, le reste ne l’intéressait pas. Ses yeux continuaient de suivre les nombreuses trajectoires et cascades des deux complices jusqu’à que la vouivre viennent se poser sur le ponton d’à côté mais avec beaucoup moins de légèreté que ce qu’elle pensait. La cavalière était finalement descendue de sa monture, permettant à Cirth de découvrir une fille d’à peu prés son âge, c’était donc une élève donc plus rien n’était à craindre sauf si elle était du genre à être agressive avec les autres.

-Qu'est-ce que tu fais là?

L’approche n’était pas des plus doux pour l’instant, laissant la jeune femme sceptique et distante de celle qui venait d’atterrir. Elle ne savait pas vraiment comment interpréter la tournure  de cette question. Qu’est-ce qu’elle entendait par là ? Cirth croisa les bras devant sa poitrine, tournant un peu la tête sur le côté la relevant légèrement avant de toiser l’inconnue du coin de l’œil.

« Ça dépend de la réponse que tu attends … Qu’est-ce que je fais sur ce terrain et bien, j’avais envie de prendre l’air plutôt que rester enfermer dans une chambre. »

Elle fit une pause tout en se tournant complètement vers la dragonnière, abaissant à nouveau sa capuche afin de dévoiler son visage. Autant se découvrir tout de suite au cas où l’inconnue la prendrait pour une intruse dans l’enceinte de l’académie

« Et qu’est-ce que je fais ici à cette heure interdite, tu n’es pas la mieux placée pour me poser cette question. »


 


Dernière édition par Cirth Lövnguard le Mer 6 Aoû - 8:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

MessageSujet: Re: United we stand |Jeni & Cirth| Sam 12 Juil - 16:22



United we stand.
feat Cirth


La brune toisa l'inconnu un moment avant d'avoir sa réponse. Elle paraissait surprise...

-Ça dépend de la réponse que tu attends … Qu’est-ce que je fais sur ce terrain et bien, j’avais envie de prendre l’air plutôt que rester enfermer dans une chambre.

La voix était celle d'une jeune fille, comme elle s'y attendait et quand sa capuche fut relevée, Jeni put distinguer grâce à sa vision nocturne le visage de la fille. Ses cheveux clairs d'une couleur difficilement définissable encadraient son visage aux traits fins et aux yeux bleus pâles.
Ses oreilles qui pointaient de ses mèches lui indiquèrent que l'inconnu devait appartenir à la race des elfes. Ou en partie? Comme elle.

-Et qu’est-ce que je fais ici à cette heure interdite, tu n’es pas la mieux placée pour me poser cette question.

Certes... Elle avait vu clair au moins.

-Tout ça à la fois j'imagine.

La chaleur du corps de sa monture se diffusait dans son dos, transperçant le cuir de son haut pour venir effleurer sa peau pâle.
Helgrind avait seulement fermés les yeux, se contentant d'écouter d'une oreille et de ressentir les émotions de sa maîtresse. Émotions qui restaient pour l'instant au point zéro.
Quand son regard croisa le sien, Jeni vit, ou plutôt sentit, une petite lueur vaciller tout au fond des puits cyan de son homologue. Les siens restaient sans émotions, comme si rien ne pouvait l'atteindre. Ni le froid, ni le vent, ni la peur. Rien. Sauf peut-être la douleur. Peut-être.

-Moi je ne suis pas un exemple à suivre. Je suis insomniaque.

Ce n'était pas tout à fait faux. Mais la brune espérait que ce serait suffisant pour éloigner la jeune fille. Pour qu'elle retourne à ses activités. Certes, c'était la mafieuse qui avait engagé la conversation... et elle n'aimait pas ça, car son instinct lui soufflait que ce n'était pas normal... mais réel. Ou alors, elle dormait et cette rencontre ne resterait qu'un rêve.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

MessageSujet: Re: United we stand |Jeni & Cirth| Dim 24 Aoû - 19:19


United We Stand


Elle s’amusait à détailler chaque partie du visage de la cavalière, commençant d’abord par son regard qu’il faut avouer est assez particulier de par le fait que ses yeux ont chacun une couleur différente. Un gris et un rouge. Aussi étrange que cela puisse paraitre, ce n’est pas vraiment leurs teintes qui ont attiré l’attention de la semi-elfe mais bien l’inexpressivité qu’ils arboraient depuis le début de leur rencontre. Pas que ça la mettait mal à l’aise mais juste qu’elle avait horreur de se retrouver face à des gens « fantômes », lui rappelant à peu près le visage que la plupart des hommes qui venaient dans le bordel où elle se trouvait il y a quelques années de ça. Toujours une facette rigide sans expression, se contentant seulement de baiser les prostituées pour satisfaire leurs envies personnelles sans se soucier du plaisir de leur « objet » et s’ils avaient des expressions faciales, elles n’étaient que malsaines donc d’autant plus effrayantes pour celle qui avait le malheur de devoir partager sa couche avec ce type de client.

-Tout ça à la fois j'imagine.

Il faisait froid et ce n’était pas entièrement la faute du temps qu’il faisait ni à cause de la nuit qui régnait encore en maître mais bien à cause de l’ambiance tendue qui s’était créée entre les deux inconnues.  Elle ne se sentait pas particulièrement en danger mais la jeune femme face à elle émanait quelque chose qui ne rendait pas l’atmosphère plus agréable sans pour autant qu’elle ressente l’envie de quitter le lieu en vitesse, l’idée n’était même venue lui effleurer l’esprit. Bien au contraire, la distance qui la séparait de la dragonnière ne faisait que se raccourcir, au fur et à mesure que la bâtarde s’approchait, scrutant du coin de l’œil la brune aux yeux étranges et son herculéenne créature ailée avant de sourire, amusée par sa rétorque.

-Moi je ne suis pas un exemple à suivre. Je suis insomniaque.

Sceptique devrait être le mot juste pour décrire l’état d’esprit de Cirth, il était fort possible que ce que dise la cavalière soit vrai mais d’un côté, comment quelqu’un d’insomniaque arriverait à monter son dragon et faire toutes les figures qu’elle avait fait à cette heure-ci ? Après, il est vrai qu’elle aussi avait des problèmes d’insomnies avec tous les souvenirs qui se logent dans ses songes ou même les faits divers qui se produisaient. Il ne restait maintenant que quelques mètres entres elles, ce qui lui permettait donc un peu plus de la dévisageait. Un visage fin encadré par de longs cheveux aussi noirs que le plumage d’un corbeau et d’où elle voyait dépasser les pointes de ses oreilles, déduisant donc que celle-ci avec une parenté avec la race elfique, tout comme elle sauf qu’elle pouvait très bien être une sang-pur étant donné qu’elle était bien largement plus grande qu’elle. Une expression contrariée s’afficha sur son visage face à cette découverte tandis qu’elle fit claquer sa langue contre son palais. Foutu complexe d’infériorité.

-Si tu regardes bien, il n’y a aucun exemple à suivre dans cette académie…

Elle vient se poser contre les dalles de pierres refroidies par la fraîcheur  nocturne, de nombreux frissons se frayant des chemins tout le long de la peau de l’hybride du fait que le simple tissu qui recouvrait son corps n’était pas assez épais pour empêcher le contact avec la paroi du bâtiment.

-C’est quand même assez étonnant qu’une insomniaque sache aussi bien exécuter ce genre de cascade sur son dragon.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

MessageSujet: Re: United we stand |Jeni & Cirth| Lun 25 Aoû - 15:32



United we stand.
feat Cirth


Peu à peu, l'inconnu se rapprochait d'elle. Tant qu'elle ne la collait pas, Jeni n'avait aucune raison de la stopper dans cette avancée. Elle n'allait pas non plus la menacer pour qu'elle recule. Lorsque l'ombre se rapprochait davantage, jusqu'à ne laissait que quelques mètres entre elle, la brune pût percevoir les traits fins de son visage, ainsi que les deux petits pointes qui dépassaient des cheveux clairs de la jeune femme. Une elfe? Plutôt une semi, une hybride comme elle. Sinon elle serait plus grande. A vu d'oeil, Jeni en déduit que la nouvelle venu devait mesurer une bonne dizaine de centimètre de moins qu'elle.
Ce constat la fit sourire intérieurement. Supériorité kr kr kr...

-Si tu regardes bien, il n’y a aucun exemple à suivre dans cette académie…

Bof, à part elle, Wolf et son prof' de littérature, Jeni n'avait pas encore rencontré beaucoup de monde. Deux trois gamins pénibles, une petit groupe de pétasse incapable de faire la différence entre un dragon et une chèvre (pourtant assez évidente...) et quelques élèves studieux... ou qui avaient l'air.
Un haussement d'épaule fut la seule réponse qu'elle lui apporta.

Pendant ce temps, la semi-elfe s'était adossée au mur qui semblait froid, voir glacé derrière elle, tandis qu'elle, avait toujours dans son dos la chaleur d'Helgrind qui se diffusait en elle.
C'est dans ce genre de moment qu'on est content d'avoir un pouvoir qui permet de te réchauffer... ou un dragon. C'est cool les dragons. Et vachement utile. Et pénible. Et gamin. Et... bon ok, j'arrête, elle n'avait pas à ce plaindre de son compagnon.

La dragonnière quitta la chaleur si appréciée de la créature et s'avança vers la jeune femme en face d'elle, raccourcissant encore la distance entre elles. Ses pas s'arrêtèrent à moins de deux mètres d'elle.
Jeni la détailla, plus en profondeur cette fois, passant sur son visage, mais aussi sur son cou très fin et pâle, sur ses mains découvertes, à l'image même de son visage et de chaque bout de chaire qu'elle pouvait apercevoir.
La mafieuse pouvait aisément deviner les courbes graciles et délicates de celle en face d'elle, bien qu'elles fussent caché par sa pèlerine.
Pas mal... très agréable à regarder.

-C’est quand même assez étonnant qu’une insomniaque sache aussi bien exécuter ce genre de cascade sur son dragon.

Un haussement de sourcil suivit sa remarque.

-Qu'est-ce que ça a à voir là-dedans? L'insomnie est un état, ce n'est pas parce que je ne dors pas que je suis constamment fatiguée et donc incapable de réaliser ces figures.

Un mouvement de menton en direction du ciel mit un point de fin à sa phrase.
Derrière elle, le dragon laissa échapper un grondement sourd dont elle ne connaissait pas la raison. Peut-être parce qu'elle s'était trop rapproché. Ou peut-être parce que l'elfe en face d'elle la regardait bizarrement. Elle non plus ne semblait pas avoir une vie facile.
Mais en y regardant de plus près, la brune fronça les sourcils. Son visage lui disait quelque chose. Ou n'était ce qu'une impression?
Après une hésitation, la jeune femme souffla dans un murmure que seul la jeune femme pouvait percevoir.

-... Qu'est-ce qu'on t'a fait...?

Ce n'était pas dans son habitude d'être compatissante ou protectrice ou quoique ce soit. Mais à présent, alors que sa main se tendait pour effleurer une de ses mèche et que son visage lui semblait si familier, la dragonnière se fichait bien de son caractère habituel.
Non... ce n'était pas vraiment son visage qui lui était familier... plutôt la lumière froide qui luisait dans son regard si clair. Ou peut-être les deux...



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

MessageSujet: Re: United we stand |Jeni & Cirth| Mar 13 Jan - 12:36


United we stand


Le sentiment d’être observée se propagea lentement dans le corps de l’elfe par le biais d’une étrange chaleur qui remontait le long de son dos pour venir s’ancrer dans sa nuque. Drôle de sensation que pouvait distinguer les sens des elfes, ce n’était donc pas si étonnant que cette race soit experte dans tout ce qui se rapporte à la traque et la chasse.  Sauf que dans la situation dans laquelle la jeune femme se trouvait,  la traquée, c’était elle. Du moins, sa paranoïa lui disait sans cesse qu’elle l’était et qu’elle ne sera jamais à l’abri de se retrouver face à ses démons une nouvelle fois. Après tout, l’inconvénient d’être une ancienne prostituée résidait dans sa réputation, or la sienne, dans l’ancien bordel avait eu l’honneur d’être la meilleure. Pourquoi ? Eh bien, parce que marchandise fraîche, de bonne qualité, qui plus est un métissage d’elfe et humain, quelque chose d’assez rare dans ce genre de lieu. Evidemment, sa présence rapportait gros au baisodrome.

Le son des pas de l’hybride se rapprochant d’elle, lui permirent de sortir rapidement de ses pensées. Cirth n’était pas spécialement en alerte face à l’adolescente, mais certains réflexes dus à une vie difficile ne pouvaient pas se perdre au bout d’un an d’oisiveté. Il lui fallait plus et encore, ce n’était pas la chose la plus simple à entreprendre avec les démons de son passé qui refont surface, lui rappelant les horreurs qu’elle avait pu voir ou subir. Un nouveau frisson se propagea le long de sa colonne vertébrale. Faisait-il si froid que ça ? L’autre face à elle ne semblait pas être touchée par la fraîcheur du crépuscule qui peu à peu augmentait avec la légère brise qui se levait. A vrai dire, elle avait aussi une bête qui était digne d’un volcan, il était donc évident que la chaleur qui traversait ses écailles puissent se répandre sur le corps de sa maitresse. Comme une sorte de cheminé, en fait.

-Qu'est-ce que ça a à voir là-dedans? L'insomnie est un état, ce n'est pas parce que je ne dors pas que je suis constamment fatiguée et donc incapable de réaliser ces figures.

Et pourtant, c’est ce qui lui semblerait le plus logique. Pour un être humain parfaitement normal en tout cas. Elle ne connaissait pas grand-chose sur la physiologie des hybrides comme la jeune femme qui lui faisait face, mais dans son cas à elle, rester éveillée durant plusieurs jours sans un moment de répit lui semblait inconcevable. Elle perdrait ses capacités de réflexions et d’analyse mais aussi la force qui lui permet de tenir debout. Ses paupières deviendraient aussi lourdes qu’un boulet lié à la cheville d’un prisonnier. Du moins, en y repensant, elle n’était pas entièrement sûre que l’élève face à elle fût un hybride. Elle avait certes les critères des elfes mais, quelque chose que celle-ci dégageait la rendait pourtant différente. Elle ne pouvait qu’en être sûr puisque pendant près d’un an elle avait vécu avec un sang pur. La semi elfe choisit alors de se taire. Elle n’avait aucunement envie de débattre à propos des symptômes de l’insomnie avec son interlocutrice.

-... Qu'est-ce qu'on t'a fait...?

Cette dernière phrase fut ressentie comme un électrochoc dans son corps. Qu’est-ce qu’elle pouvait bien dire par là ? L’attention de la jeune femme dévia sur la main qui s’approchait trop d’elle, l’écartant d’un revers vif et direct. Non. On ne devait plus la toucher. Surtout des inconnus que ce soit homme ou femme. A la surprise de Cirth se mêlait l’incompréhension. Elle ne comprenait pas cette approche ni les paroles qui en découlaient. La brune lui avait parlé comme si elles s’étaient déjà rencontrées auparavant et cela eu pour seul effet de l’inquiéter. La main qui avait servit sa défense s’abaissa lentement, en même temps que ses yeux se rivèrent sur le visage de son semblable.

-Je ne crois pas te connaitre… Alors ravale ta pitié.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

MessageSujet: Re: United we stand |Jeni & Cirth| Sam 24 Jan - 18:35



United we stand.
feat Cirth


La main de la demoiselle elfe claqua sur la sienne, dans un mouvement de rejet qui réveilla la brune.

-Je ne crois pas te connaitre… Alors ravale ta pitié.

Cette phrase la fit rire intérieurement, alors qu'une partie de son cerveau se demandait d'où provenait cette étrange impression de déjà vu.
Elle attrapa furtivement le menton de la jeune inconnu et susurra de sa voix de vampire envoûtante.

-C'est possible que nous nous connaissions... et je n'ai pas de pitié petite.

En effet la demoiselle était un peu plus petite qu'elle. Jeni s'empressa de relâcher la peau fraîche de la jeune fille et s'écarta un peu d'elle, se rapprochant de la chaleur continuelle de son dragon. Celui-ci passa sa longue queue couverte d'écailles sombre devant elle, la cachant presque aux yeux de l'inconnu.
Il ne l'aimait pas, Jeni le sentait. Un vent froid la fit frissonner, alors que ses longs doigts parcouraient tendrement l'armure naturelle de son compagnon.

Ce dernier gardait fixé sur l'elfe, ses deux orbes écarlates, comme si il désirait lâcher un long et puissant jet ardent sur elle, si elle daignait bouger ne serait-ce d'un millième de millimètre.
Jeni s'humidifia les lèvres et passa rapidement son regard sur celle en face d'elle.

-En attendant, tu n'as toujours pas répondu à ma question.

Sa voix était détachée, complètement différente de celle qu'elle avait employée quelques minutes plus tôt. La raison de sa présence ici lui était encore inconnu, ce qui l'agaçait foncièrement. Même si elle ne laissait rien transparaître à travers ses deux orbes bicolores.
Alahlah, il commençait à faire de plus en plus froid, et la brune sentait bien que son dragon n'avait plus envie de faire des cabrioles dans les airs.
La semi-vampire posa son postérieur sur l'une des pattes avant de son gros lézard, et laissa tomber son menton dans le creu de sa main, son coude appuyé sur son genou, en attente d'une réponse plausible.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: United we stand |Jeni & Cirth|

Revenir en haut Aller en bas

United we stand |Jeni & Cirth|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» "United we stand, divided we fall" [PV]
» pv. | united we stand, divided we fall
» Haiti United Press
» [Stand] Fruti Apple ~
» [Stand] Salon de thé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dyvtalnia Academy ::  :: Administration :: Archive :: Archives RP-